EN PENTE DOUCE
IMPORTANT aux INSCRITS

à la lecture de ce message vous êtes déconnecté(e)s !!!
------------------------------------------
ATTENTION :

l'hébergeur vous déconnecte obligatoirement chaque fin de mois !
Pour accéder, en tant que membre enregistré : Veuillez vous reconnecter, au forum..
Cela peut, aussi, être opérationnel pendant 2/3 jours.

//
les Administrateurs, d' E.P.D..
L’actualité de saison

*



*


pensez à boire......
*

*
Derniers sujets
» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Aujourd'hui à 19:13 par emeraude

»  " Jeux des Phrases " avec le mot précédant "
Aujourd'hui à 11:40 par marie

» mon coin !
Aujourd'hui à 9:00 par neurone

»  les dessins !
Aujourd'hui à 8:57 par neurone

» coloriage anti-stress pour adulte
Hier à 10:40 par Annick

» " Mots Finissant Par " ON "
Lun 26 Juin 2017 - 11:24 par marie

» la question
Dim 25 Juin 2017 - 17:16 par joelle

» canicule
Sam 24 Juin 2017 - 8:35 par coccinelle

» Le Chat de Geluck !!!
Jeu 22 Juin 2017 - 13:58 par Z06

» "les pieds dans l'eau"
Lun 19 Juin 2017 - 11:26 par marie

» Mort du Professeur Cabrol
Dim 18 Juin 2017 - 9:52 par Solaire

» Les thrillers
Sam 17 Juin 2017 - 8:13 par Z06

Hébergeurs d’Images

*
Cliquez sur le lien !

Imagesia



Hostingpics

ZupImages
De Tout de Rien
Les thrillers
*



Bureaux de Vote
*

OUVERT 24h/24


SOYEZ le ......



Inscrivez-vous
...
vous serez accueillis
avec chaleur..


Clic => Accès direct
*

Navigation et S.O.S.
*
en cas de non accès
au forum

Info..navigation

clic => <=

Lien à enregistrer
favoris / Marques pages


***********************

Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/////////////////////////*/



Un soucis sur le PC
posez votre question

clic => accès <=

*

Retour Page Accueil
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 17 Invités :: 1 Moteur de recherche

emeraude, Jabani, rosine, Z06

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

La troisième source...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La troisième source...

Message  CIGALE le Sam 5 Juin 2010 - 13:47



Froid. Une sensation de froid. Non….Pas de froid. Pire. Les mains gantées de glace, à la limite de la brûlure. Un bras noueux est passé autour de sa taille, qui la retient et la penche au-dessus de l’eau, les moustaches du Papet lui caressent la joue, le bord de son grand chapeau noir ombre la surface liquide « Ve, pitchouno, l’aïgo dou Boun Dièu… » L’eau du Bon Dieu. Cadeau du ciel pour cette terre d’ocre et de soleil qu'est notre Provence. Où on parle des « font » et autres sources avec un respect quasi religieux, voire mystique…..

Le Papet l’avait menée par des sentiers neufs pour elle, il avait obliqué subitement dans la garrigue, s’était enfoncé sous les pins. Parfois, sans rien dire, il la prenait dans ses bras pour lui éviter les épines des chardons sauvages, que ses brailles à lui retenaient comme de minuscules aiguilles. Elle avait 7 ans et une fierté sans limites l’envahissait, le Papet la jugeait assez grande pour l’accompagner dans ses promenades mystérieuses, au-delà des murs du mas où elle restait jusqu’alors confinée par prudence. L’herbe était si sèche, même sous les arbres, qu’elle était couleur de paille blonde, presque blanche. Les cigales chantaient... chantaient…chantaient...

Et soudain, au détour du sentier, sous un olivier perdu au milieu des sauvageons, est apparu un coin presque verdoyant, incongru, aussi inattendu que le buisson ardent de Moïse. Le Papet l’a guidée vers une cuve de roche, emplie d’une eau si claire qu’elle semble irréelle, froide comme ce n’est pas possible de le dire…Un filet clair sort du rocher en chantant doucement, donnant la réplique aux cigales. Le Papet lui a fait tremper les mains dans la source. Pas par jeu, non : comme une sorte de communion avec les présents que la nature offre à ceux qui ont le bonheur d’habiter par ici…

Puis il l’a entraînée un peu plus loin, a contourné une vieille souche, étrangement humide pour l’endroit, et a pointé le doigt vers le sol. Juste sous la souche, un filet d’eau s’échappe, comme un lézard d’argent, s’infiltre tout de suite sous les herbes, disparaît. Mais on le devine, de l’herbe verte trahit sa présence bienfaisante. Encore quelque pas et le Papet s’est penché, a écarté l’herbe et la mousse, presque comme on accomplit un rite, puis il a murmuré, comme un secret « Soun tres… » Elles sont trois, les sources magiques, mais la dernière, la plus sauvage de toutes, ne se laisse pas découvrir si facilement. Il faut aller à sa rencontre, pénétrer presque dans son séjour souterrain, écarter herbes et racines, écouter le friselis de l’eau encore cachée. Et soudain, elle est là, on la voit à peine, mais elle est là, elle se coule doucement entre les pierres, mystérieuse, secrète, elle ne se livre pas du premier coup, il faut la mériter….

Chaque année, elle a refait avec le Papet ce pélerinage aux sources, elle a redécouvert ce miracle renouvelé. Au printemps, quand l’eau de l’hiver dévale les pentes du Ventoux et des monts du Lubéron, elles chantaient, triomphantes, comme grisées par cette profusion si généreuse qu’il n’était plus utile de se cacher. Puis venait l’été et sa fournaise. Alors, le murmure se faisait discret, comme si les sources se réservaient à ceux-là seuls qui savent les trouver….Toutes les sources. Sauf une. La troisième. Celle-là restait égale toujours, elle gardait son mystère, elle semblait disparaître, changeait son cours, il fallait fouiller chaque parcelle, chaque brin d’herbe, la chercher avec émerveillement comme les enfants cherchent les œufs au matin de Pâques. Elles revenait toujours, immuable, précieuse mais elle ne se livrait qu’à de rares initiés…

Le temps passe, il coule comme les sources….

Un jour, elle a voulu faire avec le Papet « lou camin di font ». Mais le Papet a eu un geste de la main, un geste désolé, et il est rentré s'asseoir dans la cuisine fraîche, sans un mot. La Mamette l'a poussée vers la porte « Vaï souleto, chato... » . Elle a pensé que peut-être le Papet devait être fatigué, il se faisait vieux, le Papet, elle s’en apercevait avec chagrin.

En quittant la route, elle s’est dirigée résolument vers les sources. Un bruit de voix lui est parvenu, des voix, pas « d’aqui », des voix dont l’accent ne vibrait pas comme le chant des cigales, qui n'avait pas cette âpre douceur du mistral qui caresse les oliviers... Elle a écarté deux buissons de genévrier…On avait agrandi la route.

Là où se dressaient les pins et le vieil olivier, une aire soigneusement empierrée accueillait des voitures chargées à ras bord, des vacanciers papotaient joyeusement autour d’un bac de pierre, d’où coulaient par des becs de cuivre deux filets d’eau murmurante. Murmurante. Pas joyeuse. On avait emprisonné les sources, l’homme avait asservi l’aïgo signado, la forçant à passer par d’humiliants chemins de métal et de béton.

Elle a failli s’enfuir. Mais quelque chose l’a retenue. Et soudain, une évidence lui est apparue, merveilleuse : il y avait deux becs. Deux. Pas trois. La dernière source était fée, elle n’avait pas voulu de l’esclavage de l’homme….Elle s’était échappée. Elle était partie… Où ?...Quelle importance ? Elle était libre, quelque part…Libre…

Elle est rentrée, s’est assise sur un banc de pieds près de la chaise du Papet et a posé sa tête sur ses genoux. Elle lui a murmuré « La font tercènco...Es libro… » Un éclair de joie a passé dans le regard de l'aïeul, ils sont restés assis en silence et elle a pensé à ces lignes du sublime Marcel Pagnol

« …Après tout, peut-être que quelque part, elle abreuve tout de même les oiseaux… »



Dernière édition par CIGALE le Sam 5 Juin 2010 - 16:20, édité 1 fois
avatar
CIGALE

Date d'inscription : 27/07/2009

Nombre de messages : 1596

Revenir en haut Aller en bas

re

Message  magali84 le Sam 5 Juin 2010 - 14:25

Gramaci Cigale !
toujours aussi jolis et émouvants vos récits ,
cela m'a fait penser a la chanson "l'eau vive de Guy Béart !
et aussi a Pagnol "l'eau des collines "
:fleurs:
avatar
magali84

Date d'inscription : 10/12/2009

Nombre de messages : 3087

Revenir en haut Aller en bas

Re: La troisième source...

Message  Campanule le Dim 6 Juin 2010 - 11:51

Merci et bravo Cigale pour ce récit très émouvant.
L'homme est un véritable prédateur.
Chez nous, il y a beaucoup de sources, des maisons ont été construites à côté de certaines de ces sources, c'est navrant, sauf que l'année dernière, il y a eu un énorme orage qui a fait beaucoup de dégâts et l'une de ces sources est arrivée à contrer le travail des hommes, et oui mais une fois encore l'homme est resté le plus fort.
Moi, cela me fait penser à Pagnol aussi et à Manon des sources.
Bon dimanche Cigale et encore merci :bouquet: :bien:
avatar
Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: La troisième source...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum