EN PENTE DOUCE
B I E N V E N U E .....sur le Forum En Pente Douce

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum,

merci de vous de vous inscrire pour rejoindre notre communauté.
.
Pour les inscrits, Merci de vous connecter.


les Administrateurs, d' E.P.D.

Forum En pente Douce

**********
L’actualité de saison


**




Derniers sujets
» une sympatique phylosophie
Le "parlé" provençal EmptyAujourd'hui à 17:36 par Z06

» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Le "parlé" provençal EmptyAujourd'hui à 15:35 par Annick

» mes filles à 4 pattes
Le "parlé" provençal EmptyHier à 20:48 par ludia

» Alphabet des prénoms en rimes...
Le "parlé" provençal EmptyHier à 19:13 par Soizic

» jeux de mots
Le "parlé" provençal EmptyHier à 19:10 par Soizic

» 3 lettres donnent une petite phrase
Le "parlé" provençal EmptyHier à 16:19 par Soizic

» " Jeux des Phrases " avec le mot précédent "
Le "parlé" provençal EmptyHier à 16:15 par Soizic

» la question
Le "parlé" provençal EmptyHier à 15:52 par Soizic

» coloriage anti-stress pour adulte
Le "parlé" provençal EmptyHier à 14:10 par Annick

»  les dessins !
Le "parlé" provençal EmptyHier à 13:23 par Solaire

» Faut-il se laver tous les jours?
Le "parlé" provençal EmptyJeu 19 Sep 2019 - 11:31 par Annick

» le saviez vous!!
Le "parlé" provençal EmptyJeu 19 Sep 2019 - 11:18 par Annick

» Tiramisu aux citrons et spéculoos
Le "parlé" provençal EmptyJeu 19 Sep 2019 - 9:46 par MARGAUX

» mon coin !
Le "parlé" provençal EmptyMer 18 Sep 2019 - 12:47 par neurone

» une belle idée en plus très jolie à voir
Le "parlé" provençal EmptyLun 16 Sep 2019 - 14:55 par Annick

Derniers Sujets

*

Accès direct...

ICI
*
=
PENSEZ à BOIRE
*

De Tout de Rien

*
Hébergeurs d’Images
Alternatif a Servimg
*
Cliquez sur le mot rouge !



Megapict


Postimage



Casimages



Zupimages



Les thrillers
*



SOYEZ le ......



Inscrivez-vous
...
vous serez accueillis
avec chaleur..


Clic => Accès direct
*

Navigation et S.O.S.
*
en cas de non accès
au forum

Info..navigation

clic => <=

Lien à enregistrer
favoris / Marques pages


***********************

Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/////////////////////////*/



Un soucis sur le PC
ou
votre soucis sur votre PC
posez votre question

clic => accès <=

*

Retour Page Accueil

*


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

Le "parlé" provençal

Aller en bas

Le "parlé" provençal Empty Le "parlé" provençal

Message  CIGALE le Mer 4 Nov 2009 - 12:00

Ceux qui ont fréquenté peu ou prou le Midi savent bien qu'on n’y parle pas exactement comme dans le reste de l'Hexagone. C'est pas de le faire espré de longue. C'est naturel.

Ce n'est pas de l'argot. Dans les expressions provençales, un argot a aussi sa place (pourquoi serait-ce le cas moins qu'ailleurs ?). Ce n'est pas non plus du dialecte. C'est un héritage.

Le "parlé provençal" (car le langage provençal est autant une langue qui se parle qu'une langue qui s'écrit) a hérité du capital de la Langue d'Oc tout en se mariant avec le Français. De cette union est issue toute une panoplie d'emprunts provençaux francisés et d'acquisitions de langue d'oil provençalisées. Si l'on fait abstraction de l'assènt (qué dommage !) qui, lui aussi, apporte son élément modificateur, il y a des mots, des expressions, des tournures de phrase même (Qu'il est délicieux, n'en déplaise à Bernard Pivot et tous les puristes de l'Académie, cet usage extravagant des relatives, hérité du provençal et patent dans l'exemple : "voilà l'homme que je vous ai parlé" !) qui déroutent l'estrangé (le français résidant au nord de Valence) et lui donne le vire-vire (le tournis). Qui lui font sentir qu'il est vraiment à dache (loin de ses bases), voire même au delà. L'écoute du "parlé provençal" donne ainsi à ceux qui ne sont pas familiers avec son vocabulaire un petit parfum de Terra Incognita, qui oscille entre le délicieux sentiment de s'évader quelque peu et le pathétique désarroi de ne rien comprendre du tout à la conversation.

Pour le Provençal, tout au contraire, et en particulier lorsqu'il est loin de chez lui, le "parlé" du pays est une cure de jouvence. Vit-il depuis vingt ans sous le cercle polaire, ne barjaïant plus que l’esquimau (mais avec l'assènt de Raimu et de Fernandel tout de même ! Faut pas envoyer le bouchon trop loin, moun boun), il suffit qu'il rencontre un autre Provençal et échange quelques mots avec lui pour que les expressions familières remontent avec bonheur à la surface. C'est que la mauvaise herbe a la vie dure, diront certains aigris (des marque-mal !). Laissons dire...Qué li fa !

Bien sur, le Provençal sait parler français normalement quand il le veut, souvent sans expressions méridionales et parfois même sans assènt (mais quand même faut pas en demander trop) ... Pour autant, il préfère cultiver cette différence de phrasé, cette rigolade du langage, pour partie par goût de la provocation et de l'emphase qui faisait dire à Edmonde Charles-Roux : "Les Provençaux font des galéjades parce que c'est l'image qu'on leur demande de produire", mais aussi en tant que signe de reconnaissance entre gens d'une même fratrie. Car tous les Provençaux se reconnaissent à leur "parlé", et même s'ils n'emploient pas forcément le même éventail d'expressions en fonction de leur milieu ou de leur implantation, tous comprennent leurs concitoyens. C'est une sorte de marque de fabrique.

Voici un bouquet de mots, une collection (certes non exhaustive) d'expressions qui, je l'espère, fera sourire.


Que ceux qui ne pratiquent pas le "parlé provençal" ne cherchent pas ici un viatique leur permettant d'affronter avec succès les conversations des Sudistes attablés au café de la Place. Ils courent directement à la « grosse catastrophe » (oh boudiiii !), car s'ils ne sont pas nés avec ces mots dans la bouche, il est peu probable qu'ils les emploient à bon escient et surtout les prononcent correctement. Nous avons fait un temps abstraction de l'accent, mais ce n'est qu'avec l'accent que ces mots ont finalement du sens. Ces toniques qui forcent certaines syllabes, déforment les désinences finales, accentuent les « e » muets et parfois rajoutent des voyelles là ou il n'y en a pas, font autant la richesse de la langue que les mots eux-mêmes. Pour avoir ignoré ce principe, beaucoup d'acteurs (‘par ailleurs excellents dans d'autres registres) s'y sont cassés les dents. Lorsqu'on les écoute, seuls ceux qui ne vivent pas au sud de Valence pensent qu'ils ont l'accent du Midi. Pécaïre ! Ceux de Provence, eux, trouvent qu'ils ont un horrible accent de nulle part, fabriqué pour la circonstance et sans âme à force de caricature. Le "parlé provençal", ça se vit, ça ne s'imite pas. Qu'on se le dise !

Li sian ? Zou, boulèguen...

Pèr ana séguramen su lei samin de la vido vidanto, li Provençau avisa fan fisanço à nounostrei prouvèrbi que soun la quintessènci de la sapiènci poupulàri dei reire : Pour aller sûrement sur les chemins de la vie quotidienne, les Provençaux avisés font confiance à leurs proverbes qui sont la quintessence de la sagesse populaire des anciens.

Proverbes :
Fai pas bon travaia quand la cigalo canto : Il ne fait pas bon de travailler quand la cigale chante

Mies vau pan à la paniero qu'un bèl ome à la carriero : Mieux vaut du pain dans la corbeille qu'un bel homme dans la rue

Qu mies noun pòu èstre, emé sa mouié se couche : Faute de mieux, on couche avec sa femme

Se fai pas lou civié avans d'avé la lèbre : On ne fait pas le civet avant d'avoir le lièvre
(on ne met pas la charrue avant les bœufs)


Quau à ben dina crèi lis autre sadou : Qui a bien mangé croit les autres rassasiés

Jamai sant de païs a fa miracle : Jamais saint de pays n'a fait un miracle
(nul n'est prophète en son pays)


L'esperanço es lou pan di miserable : L'espérance est le pain du pauvre

S'acò's pas vuei, sara deman : Si ce n'est aujourd'hui, ce sera pour demain

Noun es pas riche qu'a de bèn, mai aquéu que se contènto : N'est pas riche qui a des biens, mais celui qui se contente

Qu toujour pren e rèn noun douno, à la fin cadun l'abandouno : Qui prend toujours et jamais ne donne, à la fin, chacun l'abandonne

Es pas bèu ço qu'es bèu, es bèu ço qu'agrado : N'est pas beau ce qui est beau,
est beau ce qui plaît


Urous quau poù se passa de son vessin : Heureux qui peut se passer de son voisin

Tout fai ventre mai que i 'entre : Tout fait ventre pourvu que tout y entre

Longo secado, longo pluiado : Longue sécheresse, longue série de pluie

Jouvènt e sèn van gaire ensèn : Jeunesse et bon sens ne vont guère ensemble

Uno flour fai pas lou printeins : Une fleur ne fait le printemps.

Au printeins, touti li magagno sorton : Au printemps, toutes les tares apparaissent.

Per dounta lou diable lou maridaren : Pour dompter le diable nous le marierons

Lou pan de vieisso se pasto en jounesso : Le pain de la vieillesse se pétrit pendant la jeunesse

Quouro se vou,se pou : Lorsqu'on veut, on peut

Un pau d'ajudo fai ges de mau, forço ajudo fai grand bèn : Un peu d'aide ne fait jamais de mal beaucoup d'aide fait grand bien.

Lou trop gasto : Le trop gâte.

Vau mai teni que d'espera : Mieux vaut tenir qu'attendre

Entre voulur et voula tout païs es abita : Entre voleurs et volés tout pays est habité

La sausso fai passa lou moussèu : La sauce fait passer le morceau.

Touto bèuta s'escoulouris, e lou renoun jamai peris : Toute beauté s'évanouit, et le renom jamais ne périt.

Lou tèms e l'usage rendoun l'ome sage: Le temps et l'usage rendent l'homme sage.

De tis ami digues tout bèn, dis autre digues rèn : De tes amis dis tout bien, des autres ne dis rien.

Es riche quau pou, urous quau saup, sage quau vau : Est riche qui peut, heureux qui sait, sage qui veut.

Gai lesert bèu toun soulèu, que lou tèms passe trop lèu, e deman ploura belèu : Gai lézard bois ton soleil, car le temps passe trop vite et demain il pleuvra peut-être.

Pantaia de tasta de causo douço... enganamen : Rêve de sucreries en dégustation... déception.

A Sant Martin, la castagno e lou nouèu vin : Pour Saint Martin, châtaigne et vin nouveau.

Manjo toun pèis aro qu'es fres, marido ta fiho, aro qu'es jouvo : Mange ton poisson, maintenant qu'il est frais, marie ta fille, maintenant qu'elle est jeune.

Qu tèn la coua de la sartan, la viro d'ounte vou : Celui qui tient la queue de la poêle, la tourne du côté qu'il veut.

Qu si fiso au dino deis autre, Dino tard emai mau : Celui qui se fie au repas des autres, dîne tard et dîne mal.

Fauto di tourdre, manjo di merle : Faute de grives, on mange des merles.

Gros manjaire n'es pas dounaire : Gros mangeur n'est pas donneur.

Que si coucho sènso soupa, touta la nue si boulego : Qui se couche sans dîner , remue toute la nuit.

Fai mi vèire uno oulivo à Sant Jan, t'en farai vèire milo à Toussant : Fais moi voir une olive à la Saint Jean, je t'en ferai voir mille à
la Toussaint.

Quand plou lou premié de mai, de coudoun n'i a gai. Quand plou lou dous, soun vermenous.
Quand plou lou tres, n'i a gas : Quand il pleut le 1er mai, de coings il n'y en a guère. Quand il pleut le 2, ils sont véreux. Quand il pleut le 3, il n'y en a pas.

Li a jamai troup de pan e de dènt n'i-a de rèsto : Il n'y a jamais trop de pain et toujours assez de dents.

Expressions usuelles


coume vai ? balin-balan ! comment ça va ? : comme-ci, comme-ça !

e patin e coufin... : et patati, et patata...
qu'es acò ? : qu'est-ce que c'est ?
oh ! qu'acò's bèu ! (èou) : oh ! que c'est beau !
aqui n'y a proun ! : y'en a marre ! (j’en ai assez)
noun sai (aï) : je ne sais pas
osco ! : très bien ! bravo !
à la couchado ! : au lit !
n'a dégun ! : il n'y a personne !
fan de chichourlo ! : fils d'avare ! (cf. chiche ; fan : cf. enfant) s'emploie pour dire : sapristi !
que couiounado ! quelle plaisanterie ! quelle couillonnade ! en provençal, le sens est moins vulgaire.
estre la couio : c'est être la risée...
es un Fènis ! : c'est un miracle ! c'est un Fénis ! chose, évènement ou personne extraordinaire (cf. "Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois", fable de la Fontaine, le corbeau et le renard)
à la revisto ! adessias ! : au revoir !
longo mai ! : expression difficile à traduire : formule de souhait ou de félicitation qui signifie littéralement "longtemps encore" : on l'utilise pour dire "à ta santé !" ou bien féliciter une personne qui vient de se marier : "que votre bonheur dure à jamais !"
La mère de Napoléon aurait été provençale, elle aurait certainement utilisé cette expression pour dire "pourvu que ça dure !"


urous anniversàri e longo mai ! : joyeux anniversaire !

boun Nouvè ! : joyeux Noël !
bòni Pasco ! : joyeuses Pâques !
bouno annado ! : bonne année !

Expressions provençales
avé de pan à la paniero : avoir du pain sur la planche
peta plus aut que soun cuou : péter plus haut que son cul (être prétentieux)
chanja l'aigo dis óulivo : changer l'eau des olives (pisser)
avé lou cuou borda d'anchoio : avoir le cul bordé d'anchois (avoir du pot)
esquicher l’anchoïo : presser l'anchois sur une bout de pain, habitude alimentaire économique
Gabian : grosse mouette goulue, par extension le gosier
faire lou gobi (poisson) : bouche bée
Faire gingin : claquer des dents
Santi belli : Saints en plâtre promenés dans les rues
trois sueurs : sueur abondante
tuer un âne à coup de figues : pour dire d'une action qui prend beaucoup de temps
prendre une estomagade : dépit d'une chose que l'on voit avec regret.
faire péter l 'embouligue : rire puissant qui menacerait le nombril
faire un brave train : faire du bruit
Oh! Bonne Mère : la Sainte Vierge
Il tombe des capelan et des belles- mères : il pleut à verse (les deux étant généralement vêtus de noir, référence à la couleur du ciel en temps d’orage)
Cocagne : exprime le contentement, le soulagement, la résignation….au choix.
Serrer les cinq sardines : serrer la main
fan de chichourle : expression qui a un caractère enjoué
li pitchoun : les petits
avoir des oursins dans les poches : être avare
prendre la poudre d'escampette: s'enfuir
Le "parlé" provençal 161878

L'orthographe provençale est celle du « Trésor du Félibrige », de Frédéric Mistral.
CIGALE
CIGALE

Date d'inscription : 27/07/2009

Nombre de messages : 1596

Revenir en haut Aller en bas

Le "parlé" provençal Empty Re: Le "parlé" provençal

Message  Campanule le Jeu 5 Nov 2009 - 15:55

Et bien merci Cigale.
J'ai bien aimé toutes ces expressions et proverbes Very Happy elle est belle la langue de Mistral :bouquet:
Chez nous on dit : "il a le cul bordé de nouilles" mais les anchois c'est pas mal non plus ;)
J'ai vraiment bien aimé, il va falloir que je les retienne.
Merci Cigale, c'était un plaisir :bien: :bravo: :bisous:
Campanule
Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29217

Revenir en haut Aller en bas

Le "parlé" provençal Empty Re: Le "parlé" provençal

Message  CIGALE le Jeu 5 Nov 2009 - 16:58

Chère Campanule,

Les anchois, c'est très voyageur...parce qu'on dit aussi de quelqu'un qu'il a "les yeux bordés d'anchois", quand il a le bord des yeux rougi par la fatigue.

Heureuse qu'elles vous aient plu, nos expressions du soleil ! sunny
999
CIGALE
CIGALE

Date d'inscription : 27/07/2009

Nombre de messages : 1596

Revenir en haut Aller en bas

Le "parlé" provençal Empty Re: Le "parlé" provençal

Message  hulotte le Jeu 5 Nov 2009 - 17:03

Ben j'vois pas mon message ! Je disais super ces expressions et proverbes qui sentent bon la Provence,merci Cigale Le "parlé" provençal 995560 Le "parlé" provençal Icon_biggrin Le "parlé" provençal 350376
hulotte
hulotte

Age : 70

Date d'inscription : 21/05/2008

Nombre de messages : 23935

Revenir en haut Aller en bas

Le "parlé" provençal Empty Re: Le "parlé" provençal

Message  CIGALE le Jeu 5 Nov 2009 - 17:12

Merci, Hulotte.

Celles que j'emploie le plus souvent (sur mon lieu de travail, particulièrement) : "Si on fait danser les couillons, tu seras pas à l'orchestre !" avec la variante "Si on met les couillons en panier, tu seras pas sur le couvercle !" sunny :bisou joue:
CIGALE
CIGALE

Date d'inscription : 27/07/2009

Nombre de messages : 1596

Revenir en haut Aller en bas

Le "parlé" provençal Empty Re: Le "parlé" provençal

Message  hulotte le Jeu 5 Nov 2009 - 18:24

Le "parlé" provençal 88119
hulotte
hulotte

Age : 70

Date d'inscription : 21/05/2008

Nombre de messages : 23935

Revenir en haut Aller en bas

Le "parlé" provençal Empty Re: Le "parlé" provençal

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum