EN PENTE DOUCE
B O N J O U R

B I E N V E N U E ..... au futur membre

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Message IMPORTANT aux INSCRITS

à la lecture de ce message vous êtes déconnecté(e)s !!!
------------------------------------------

ATTENTION :

l'hébergeur vous déconnecte obligatoirement chaque fin de mois !
Pour accéder, en tant que membre enregistré :
Veuillez vous reconnecter, au forum..
Cela peut, aussi, être opérationnel pendant 2/3 jours.

les Administrateurs, d' E.P.D..
**********
L’actualité de saison
*



*

Derniers sujets
» mon coup de coeur du jour ...
Hier à 22:55 par MARGAUX

» mon coin !
Hier à 20:18 par neurone

» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Hier à 19:38 par Annick

»  " Jeux des Phrases " avec le mot précédant "
Hier à 11:05 par marie

» la question
Hier à 6:41 par joelle

» citations - pensee !
Dim 19 Nov 2017 - 22:14 par neurone

» triste epoque !
Dim 19 Nov 2017 - 18:30 par Annick

» "On n'est pas couché"
Dim 19 Nov 2017 - 18:21 par Annick

» Le Chat de Geluck !!!
Dim 19 Nov 2017 - 17:38 par romans

» Ludwig, Marc-Antoine, les Jean-Baptiste et les autres...
Dim 19 Nov 2017 - 12:50 par neurone

»  --- POESIE ---
Ven 17 Nov 2017 - 19:12 par Solaire

»  les dessins !
Jeu 16 Nov 2017 - 8:47 par lilas

Hébergeurs d’Images

*
Cliquez sur le lien !

Imagesia



Hostingpics

ZupImages
De Tout de Rien
Les thrillers
*



Bureaux de Vote
*

OUVERT 24h/24


SOYEZ le ......



Inscrivez-vous
...
vous serez accueillis
avec chaleur..


Clic => Accès direct
*

Navigation et S.O.S.
*
en cas de non accès
au forum

Info..navigation

clic => <=

Lien à enregistrer
favoris / Marques pages


***********************

Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/////////////////////////*/



Un soucis sur le PC
ou
votre soucis sur votre PC
posez votre question

clic => accès <=

*

Retour Page Accueil
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Finn le Sam 16 Nov 2013 - 19:50

On ne sait pas tout-à-fait ce qu'il en est, mais il semble que certaines choses ne soient pas vraiment claires pour les gens qui voient les choses de l'extérieur. À quelque niveau que ce soit, exercer la médecine ou faire un soin à la personne sous-entend de briser les tabous et autres "interdits". Les fluides corporels, la nudité, la sexualité, la maladie, la vieillesse, la mort, toutes ces choses sont à regarder bien en face et sans jamais baisser les yeux. Il est probable qu'il y a des choses que l'on ne peut apprendre que par soi-même... Ou est-il ce cher Baptiste, "patte gauche" et désormais docteur en médecine ? Il est où il a promis qu'il sera, dans sa blouse blanche !


Autre succès de librairie est « Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit » de Jean Bruno Wladimir François de Paule Le Fèvre d'Ormesson (Jean d'O en plus court !). La maladie n'y est pas absente, notre Jeannot national évoque à demi-mot celle qu'il a combattu comme un homme, un vrai, un tatoué, la sienne. Il a le regard bleu, est éternellement charmeur et éternellement optimiste. C'est dommage qu'il soit de droite, mais personne n'est parfait ! Il est académicien et à ce titre, il est "immortel". Il lui est définitivement interdit de s'en aller sans avoir tout dit...


À l’immortalité...

La qualification d’immortels, propre aux élus de l’Académie française, prête parfois à sourire, mais les académiciens en mesurent sagement la portée. Ils doivent leur surnom d’immortels à la devise « À l’immortalité », qui figure sur le sceau donné à l’Académie par son fondateur, le cardinal Armand Jean du Plessis de Richelieu et qui se réfère à leur mission, porter la langue française. C’est celle-ci qui est immortelle. L’ordonnance de 1816 qui rétablit les académies précise — art.10 — que « l’Académie française reprendra ses anciens statuts » ; la devise décidée par Richelieu en fait partie...

Au fait, savez-vous comment parler des livres que l'on n'a pas lus ? C'est très simple, on lit « Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ? » de Pierre Bayard aux Éditions de Minuit !


Dernière édition par Finn le Sam 15 Fév 2014 - 13:55, édité 1 fois (Raison : Pasque c'est comme ça et pas autrement !)
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

re

Message  amina77 le Dim 17 Nov 2013 - 21:13

quant jean d'Ormesson a présenté son livre à la télé sa ma beaucoup émue, et touché,, c'est vrais son titre est une bonne question??
des gens comme lui, on a tout a apprendre d'eux, mais est-ce-qu'ils on le temps de tout dire??,,,
je lui souhaite long vie pour qu'il puisse nous comblés de sa poésie et son écriture,,,
avatar
amina77

Date d'inscription : 14/11/2013

Nombre de messages : 79

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Dim 17 Nov 2013 - 21:58


Nous savons bien que si nous allons à l'hôpital, c'est pour y être bien souvent sauvés, toujours soignés, parfois en fin de vie...

Les choses sont claires vues de l'extérieur, Finn, nous savons que nous y allons pour nous y faire "réparer", mais, il restera toujours ce mur invisible entre ce que vous êtes habitués à voir chaque jour et ce que nous, patients, ressentons lorsque nous sommes conscients de notre nudité, des fluides corporels qui s'échappent, de nos corps qui n'ont plus 20 ans et que l'on a parfois nous-mêmes du mal à regarder...
Oui, je crois que cela restera longtemps tabou, si ce n'est toujours.
Cela t'avait fait sourire quand j'avais posté au sujet des blouses de l'hôpital, entièrement ouvertes dans le dos, que l'on mettait au patient obligé de se promener (quand il le pouvait) les fesses à l'air devant son voisin de chambre et de ses visiteurs.:razz: 
Au fait, où en êtes-vous de ces satanées chemises ?

J'ai déjà lu plusieurs récits de Baptiste, ils sont très touchants, il a de l'empathie, il sera un bon docteur.

Jean d'Ormesson, j'aime beaucoup cet homme au regard limpide.
J'ai vu la présentation de son livre.

Quand j'ai l'occasion de le voir et de l'écouter, je pense toujours à la chanson de Ferrat : "Un air de liberté", qui lui était adressée.

http://youtu.be/XerRjGi66SM






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Farfadoc...

Message  Finn le Lun 18 Nov 2013 - 14:36

Je ne parlais pas pour toi, miss Annick, je sais bien que tu as été à l'hôpital de manière très professionnelle ! Quand aux blouses fendues, la pétition lancée par « Farfadoc » (c'est une femme), n'a guère été suivi d'effets. On peut aisément comprendre que la ministre Marisol Touraine ait d'autres chats à fouetter...

Le blog de Farfadoc, médecin généraliste "pipelette !" qui a pour ambition de trouver un juste équilibre entre son travail et sa vie privée...
>>> http://farfadoc.wordpress.com/
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Ronronnements matinaux...

Message  Finn le Lun 23 Déc 2013 - 16:42

Ronronnements matinaux...

Ce matin
J'ai cru que je rêvais
Encore

Je me suis
Retrouvée
Verrouillée
À double tour
Entre tes griffes

Ce matin
Je me suis réveillée
Engourdie, repue et pourtant insatiable

Je coulais contre toi
Ton sourire flottait dans le noir
Tes crocs goutte à goûtaient sur ma peau

Je me suis laissée glisser entre tes pattes
Tout doux, j'ai caressé ton ventre
J'ai caressé ta queue

J'ai balayé devant nous en suivant tes rayures
Et j'ai planqué les décombres
Sous le tapis :

Les têtes coupées sur les chapeaux fanés
Et les théières fêlées
Le roi de trèfle avec sa maîtresse de cœur
Et les roses d'albâtre
Le lapin blanc crevé au fond de son terrier
Et sa rolex étripée

Ce matin
Tout doit disparaître
Sauf toi

Ce matin
Je me suis
Éveillée
Verrouillée
Entre tes bras

Et j'ai jeté la clef...


(...mais j'ai gardé un double.)



Par Lunatik le 29/12/2013...
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Lun 23 Déc 2013 - 17:24

C'est un poème du futur, Finn ?  Very Happy 
Ecrit le 29-12-2013 ? :razz: 
J'aime bien le style dépouillé de Lunatik  :bouquet:


Dernière édition par Annick le Lun 23 Déc 2013 - 22:23, édité 1 fois (Raison : correction)






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Finn le Lun 23 Déc 2013 - 22:13

Tout est dans le détail... C'est donc un texte paradoxal qui n'a pas d'existence puisqu'il n'est pas possible qu'il ait été écrit... Il n'aura pas plus d'existence le 30, puisqu'il n'a pas pu être écrit dans un futur qui sera déjà passé !

Tu vois ce que je veux dire Annick ? Non ? Tu as raison, moi non plus d'ailleurs !!
 Wink
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Lun 23 Déc 2013 - 22:28

Voilà que je me suis mélangée les pinceaux, j'ai corrigé. Very Happy 
Texte écrit le 29-12-2013, faut-il lire.

Oui, je vois bien ce que tu veux dire. :razz: 
Le texte n'existe pas encore puisque pas encore écrit, mais le 29, il existera....et entrera dans la postérité.






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Invité le Mar 24 Déc 2013 - 17:26

Finnnnnnnnnnn Annickkkkkkkkkkk  ... j'ai la tête qui tourne à vous lire... normal...oui !

Tricheur qui dit oui et qui pense non...!

Un double c'est pas du jeu ! NAN MAIS !...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Mar 24 Déc 2013 - 18:24


Prends un petit apéro, Fleur de Sel, tout va se remettre dans l'ordre. Very Happy 

Je me demande si Finn est de garde cette nuit et demain, il aime bien être à son poste les jours fériés.  Very Happy 
Finn, tu bosses ?






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Finn le Jeu 26 Déc 2013 - 13:16

Nan, je bosse pas ! J'ai été mis en repos manu militari pour excès de jours (et nuits) non pris ! C'est le même problème cyclique toutes les années à la même période. Les heures sup' ça coûte bonbon, il faut les prendre ou les perdre. En quelque sorte, décembre est toujours le mois où je suis payé à ne rien faire ! C'est chouette comme job, non  Wink 


(...)


Le paradoxe du barbier...

Sur l’enseigne du barbier du village, on peut lire :
Je rase tous les hommes du village qui ne se rasent pas eux-mêmes et seulement ceux-là.

Mais, qui rase le barbier ?

S’il se rase lui-même, alors il ne respecte pas son enseigne : il raserait quelqu'un qui se rase lui-même.
S’il ne se rase pas lui-même, alors son enseigne ment : de ce fait, il ne raserait pas tous les hommes du village.

Il faut considérer deux ensembles :

* L'ensemble des hommes qui se rasent eux-mêmes et
* L'ensemble des hommes qui sont rasés par le barbier.

Et le barbier ne peut pas appartenir à l’un de ces deux ensembles. Une solution pourrait être celle qui nie purement et simplement l’existence de ce barbier.

Certains proposent d'autres solutions :
* le barbier ment ;
* le barbier vient d'un autre village ;
* le barbier n’est pas un homme, c'est une femme, un robot, ou un extraterrestre ; etc...

Tout celà est véritablement désolant, que fait-on alors avec les questions qui n'ont pas de réponse ? Et bien, on arrête de se les poser !!
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Jeu 26 Déc 2013 - 13:40


Alors, bon repos, Finn.

Le mieux pour le barbier serait qu'il modifie son enseigne car il est bien évident qu'il se rase lui-même. Very Happy 
Il a voulu trop en faire avec son enseigne.  :razz: 






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Le secret de table Table d'Émeraude !

Message  Finn le Jeu 2 Jan 2014 - 18:26

Quelque part sur la table Table d'Émeraude, il est écrit en latin :
« Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose... »

Le 1 janvier 2014 par Baptiste...

Alors voilà, ils sont sympathiques et ne parlent pas un mot de français. Elle vient pour une cystite, il l’accompagne. Je parle PARFAITEMENT anglais puisque j’ai vu toutes les saisons de la série « Dexter » en version originale. Je sais donc dire « sang » « couteau » « meurtre » « assassinat » « massacre » et « putain de bordel de merde ». Pas facile à caser quand la patiente consulte pour une banale infection urinaire. En plus, je roule un peu les rrrrrr : « To be orrrr not to be ». Ou quand Shakespeare rencontre Cervantes sous acide.

Je lève la main, je montre cinq doigts à la patiente. Petite séance de prévention primaire :
- To éviter urinaire infection, you have to faire five choses :

1- drrrrrrink liquid. A lot of liquid.
Elle écarquille les yeux, j’ajoute une précision :
- De l’eau, hein ? Water ? No alcool ! Liquid comme water, yes ?
Elle comprend.

2- when you make popo, faut always clean from devant to derrière et neverrrrr derrière to devant ? Popo ?
Elle ne comprend pas, je tords mon visage comme si je poussais très fort, j’ai l’air d’accoucher ou de me transformer en Hulk, j’attrape un mouchoir et je montre : « from devant to derrière ! Ok ? »
Elle opine du chef et dit : « I understand » ce que je traduis par « je tiens debout dessous », mais qui veut dire en fait « j’ai compris ce que tu viens de dire et je le ferai scrupuleusement afin de ne plus avoir d’infections urinaires… »

3- always culotte in coton, neverrrr acrylique. Acrylique is bad. Verrrry verrrry bad ! Acrylique is Evil ? Do you comprends ?
Je ne sais pas comment j’ai réussi à mimer le coton, ou l’acrylique, mais elle a compris.

4- never se retenir. If you want to make pipi, make pipi.
Là, j’ai mimé quelqu’un qui court aux toilettes.
Lui vivant, Marcel Marceau aurait eu beaucoup de soucis à se faire. Mais il est trop occupé à faire le mort pour s’inquiéter qu’un jeune médecin lui vole ses prérogatives artistiques. Sans rancune, Marcel !
Et là, nous touchons au bouquet final, dernière information :

5- always go to faire pipi après you make love.
Aïe… Comment traduire « you make love ». J’ai bien des idées (plusieurs en fait, genre toupie japonaise ou brouette afghane) mais j’hésite…
- Make pipi après make love, do you comprends ?
Je pense au lotus renversé, au panda colérique ou encore au phénix exultant.
Finalement, je prends le bout de mon index droit, le bout de mon index gauche et je les colle l’un contre l’autre en mimant un mouvement de frottement du haut vers le bas. Éclair de compréhension dans mon auditoire, ils ont compris. Parfois il ne faut pas trop se creuser la tête, mais revenir aux fondamentaux.

Ma résolution pour 2014 ?
Je vais prendre des cours d’anglais, je veux dire : je vais vraiment prendre des cours d’anglais...
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Jeu 2 Jan 2014 - 18:35


Pas facile à expliquer tous ces termes techniques quand on ne possède que les souvenirs de l'anglais appris au cours de ses études.
Au final, ils se sont bien compris.  Very Happy 






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Invité le Jeu 2 Jan 2014 - 18:59

Finn j'ai adoré... pour le point numéro 2 : Not paperrrrr but waterrrrrr for to be clean...Traduction: pas de barbouillage...car ti trou pas clean et culotte pas "net"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Old memories...

Message  Finn le Lun 6 Jan 2014 - 15:32

J'étais jeune et inexpérimenté et c'était il y a bien longtemps...

Il était vraiment très tard et il n'y avait qu'une jeune et très jolie jeune femme BCBG dans cet immense hall d'hôpital situé à proximité du service d'accueil des urgences. Elle semblait s'ennuyer, j'étais en « civil » et j'ai cru percevoir comme une sorte d'attente informulée. J'engage la conversation en lui demandant si elle attend un taxi. Oui, elle en attend un...

Ce ne fut pas une conversation, ce fut un monologue et j'ai eu le sentiment d'une vanne qui s'ouvrait. Elle parlait d'abondance, de tout et de rien sans jamais m'en laisser placer une. Un torrent, un flot de paroles comme si personne n'avait jamais pris la peine de l'écouter. Je ne me rappelle plus trop de quoi il était question, sauf que dans presque toutes ses phrases, il y avait un « mon père » quelque part.

Je lui coupe la parole de manière un peu abrupte et lui demande naïvement si elle s'entend bien avec son père... Oh oui, on couche ensemble...

Direct, j'ai senti ma cervelle dégringoler dans mes chaussettes et j'ai eu un blanc, un terrible blanc. J'ai bredouillé quelques mots incompréhensibles et le taxi qui arrivait m'a sauvé du ridicule...

Apprendre quoi dire ou ne pas dire, ce n'est pas toujours simple, mais dans tous les cas, la parole est libératrice...


Dernière édition par Finn le Lun 6 Jan 2014 - 17:54, édité 1 fois (Raison : vrai mais trop vite écris...)
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Lun 6 Jan 2014 - 17:31


Situation bien délicate, effectivement.
Que répondre ?
C'était une adulte qui ne semblait pas retenue sous contrainte.






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Plume d'écriture & lectures...

Message  Finn le Sam 15 Fév 2014 - 13:59

Baïonnette Baignol & Farjon spéciale pour écrire dans les coins des bas de pages !



Encriers en porcelaine blanche qui vont avec...


(...)

L'écriture n'est qu'une forme de représentation de la pensée et débute obligatoirement par la lecture. Dernières lectures en date et dans l'ordre...

« L'empereur c'est moi » de Hugo Horiot. Autoportrait d’un enfant en colère, qui mène une guerre sans merci, contre lui-même et contre les autres. Un enfant autiste Asperger. C'est également une pièce de théâtre ou l'auteur, devenu un adulte - presque - apaisé, « joue » son propre rôle...


« Le dernier pape » de Edouard Brasey. C'est un thriller ésotérique dans la lignée de « Da Vinci Code » ou il est fait référence à la prophétie de saint Malachie. Cette « prophétie » est un texte ésotérique de type prophétique et eschatologique qu'une tradition populaire attribue à l'évêque d'Irlande Malachie d'Armagh...


« On ne meurt qu'une fois et c'est pour si longtemps » de l'incontournable Patrick Pelloux ! Dis-moi comment tu meurs, je te dirai qui tu es... Il s'agit des fins de vie - réelles ou supposées - d’une trentaine de personnalités diverses et variées (de Jésus à Fréhel en passant par Beethoven et les soldats morts sur les plages normandes le 06 juin 1944). C'est évidemment prétexte à évoquer le travail des médecins à travers les âges, ainsi que les médicaments et ustensiles médicaux des époques concernées. Fort bien écris et avec beaucoup d'humour et d'empathie comme tout ce que fait le Pelloux !


Ces trois bouquins ont été « descendus » en moins de deux jours et ne sont que des lectures de circonstance en fonction de ce que lit mon entourage. Je n'achète plus de livres et essaye de ne pas trop lire, il m'en faudrait trop. Heureusement que je lit très peu, sinon j'ai tendance à être excessif dans ce domaine comme en beaucoup d'autres !

(...)

Beaucoup plus « consistant » est ce qui suit...

Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, ordre de l'Hôpital ou plus simplement les Hospitaliers. Mais dénommé également, « la Religion ». L'ordre historique de Malte a été créé à Jérusalem vers 1088 sous le nom de « Ordre Hospitalier militaire et religieux de Saint-Jean de Jérusalem »...

Derrière un roman historique, tourmenté, violent, érudit et crépusculaire, il y a un écrivain aussi passionnant et presque aussi flamboyant que ses héros. Tim Willock est médecin, psychiatre, chirurgien, grand maître en arts martiaux, scénariste, britannique et rouquin ! Il a le look d'un viking ou d'un Hard Rocker qui se serait égaré dans une époque qui n'est pas la sienne !

Ce fut une lecture commencée et non terminée il y a quelques années. Je l'avais perdu de vue et l'avais presque oublié. Je viens de le retrouver - sans l'avoir cherché - et me suis "refait" ses 960 pages. C'est un gros, un très gros « pavé ». Je n'ai rien de plus à dire sur ce très bel ouvrage. Il a d'ailleurs déjà été dit tant et tant de choses sur ces innombrables feuillets remplis d'érudition...

Juste une phrase néanmoins... Le bien, le mal, la relation ambiguë entre victimes et bourreaux, toussa...



La croix de Malte est une sorte de synthèse entre la croix de Jérusalem, la croix potentée et la croix pattée. Ses huit pointes sont généralement interprétées ainsi : 1- contentement spirituel ; 2- vivre simplement sans malice ; 3- vivre en humilité ; 4- pleurer ses fautes et péchés ; 5- aimer la justice ; 6- être miséricordieux ; 7- être net, sincère de cœur et de pensée ; 8- endurer les afflictions et les persécutions pour la justice...

Quant à Finn, c'est un être frustre qui vient à peine de descendre de son arbre ! Il ne faut pas attendre de misécordre de sa part, ou alors, il faudra attendre très - et même encore plus que ça ! - longtemps...

NB : il y en a eu et il y en aura beaucoup d'autres lectures, mais je vais m'arrêter là pour le moment, sinon ça va ressembler au catalogue d'une bibliothèque municipale !


Dernière édition par Finn le Sam 15 Fév 2014 - 14:03, édité 1 fois (Raison : Prout !)
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Sam 15 Fév 2014 - 15:46


Très intéressant tout cela, Finn.
Depuis un bon moment déjà, je baigne dans les thrillers.






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Du rien, sort toujours quelque chose...

Message  Finn le Mar 25 Nov 2014 - 14:06

« On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »
Tirade issue de « On ne badine pas avec l'amour » d'Alfred de Musset...

L'amour et surtout le désamour, ont toujours été le théâtre des petites et grandes rancoeurs, mesquineries, vengeances dérisoires et autres comportements irrationnels, mais néanmoins très humains...

Remarquons au passage qu'en écartant sa favorite de la Cour et en la répudiant d'une manière qu'il faut bien qualifier de "cavalière", le Roi de France démocratiquement élu s'est mis, disons-le sans langue de bois, dans un « put... de sacré merdier » ! Allez mesdames et messieurs, soyons compatissant avec ce pauvre Monarque qui n'en finit pas de s'embourber dans des situations sentimentales inextricables ! Pour un Président "ordinaire", il fait très fort et doit être un « coup » d'enfer ! Et puis d'ailleurs, vous n'allez quand même pas me dire qu'il ne vous est jamais arrivé de vous faire pourrir la vie par une « ex » pendant des semaines, voire des mois. Si tel est le cas, j'ai le regret de vous dire que vous ne connaissez rien des plaisirs de la vraie vie !

Et sachez, chers ami(e)s, que le Vaudeville a toujours été une spécialité française !

D’un trait de ce poème en bons mots si fertile,
Le Français, né malin, forma le vaudeville :
Agréable indiscret, qui, conduit par le chant,
Passe de bouche en bouche et s’accroît en marchant !


Toutefois, avec cet étron « best-seller » traduit en 12 langues dont il est question, dame Trierweiler a assuré ses vieux jours et peut envisager une retraite plutôt confortable. Dame Valérie serait bien inspirée de comprendre au plus vite qu'elle n'est qu'un hochet, un jouet lancé en pâture à une opinion publique versatile et avide de secrets d'alcôve. Quand elle aura fini d'amuser la galerie avec ses états d'âme de femme bafouée, elle se fera jeter de partout. Celà va se faire d'autant plus vite, que cette personne se permet désormais de faire des analyses politiques sans grand rapport avec son « cocufiage »... Ceci étant, dès que le sentiment paraît, la raison disparaît, il en a toujours été ainsi...

Mais au fait, qui sont-ils et que sont-ils ces milliers de lectrices et lecteurs, je devrais dire de voyeurs malsains fans de télé-réalité, qui ont achetés, achètent et achéterons encore cet immonde PQ même pas digne d'être accroché à une ficelle dans le cabanon d'aisance du fond de mon jardin ? Car c'est bien celà la bonne question à se poser, qui ???

Ne me donnez surtout pas de réponse, si, en cette période d'après prix littéraire, les français ne trouvent rien d'autre à lire que des « auteurs » comme Trierweiler et/ou Zemmour, qu'ils lisent donc les gros titres de l'Équipe magazine, ce sera amplement suffisant pour leur niveau intellectuel...

Mais bref, profitons-en pour nous réconcilier avec la VRAIE littérature et évoquons brièvement par l'image celles et ceux qui ont VRAIMENT quelque chose à dire...

Lydie Salvayre, « Pas pleurer »



David Foenkinos, « Charlotte » <-- roman à la mise en forme mi-poésie, mi-prose, assez surprenante...



Yanick Lahens, « Bain de lune »



Valentine Goby, « Kinderzimmer »
]


Antoine Volodine, « Terminus radieux »



Patrick Modiano, Nobel de littérature 2014


Et s'il ne fallait lire que cinq livres, plus un, de Modiano...

- Livret de famille (1977)
- Rue des boutiques obscures (1978)
- Remise de peine (1988)
- Dora Bruder (1997) <-- surtout celui-là...
- Un Pedigree (2005)

- Catherine Certitude (1988). Livre pour enfants illustré par Sempé...

Etc., etc., etc... Il y en a bien d'autres, mais il faudra m'aider, car je ne peux pas tout lire à moi tout seul !
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Invité le Mar 25 Nov 2014 - 15:16

Je me garderai bien de vous faire la liste de mes lectures ... et même si les plus connus des Prix ont une certaine côte, il existe de vrais petits bijoux littéraires ...osons sortir des sentiers battus pour nous promener au fil de nos années vers des écrivains moins connus et tout aussi talentueux ! 

Le plaisir que procure un Bon Livre est comparable au plaisir d'une belle rencontre avec en plus la possibilité de le reprendre à tout moment !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Mar 25 Nov 2014 - 18:42

Des classiques, des modernes, j'en ai lus.

Mais depuis quelques années, Finn, j'ai fait du thriller ma littérature préférée. :bien: 

Valérie Trierweiler assure son avenir avec son torchon de femme bafouée, comme si elle était la première à qui cela arrive.
Elle ferait bien de se calmer, elle va se mettre tout le monde à dos, sa réputation est déjà bien écornée.

Quant à Zemmour, talent et intelligence réunis, mais il doit avoir un sérieux problème avec les chiffres et les évènements historiques.
Une vrai tête à claques, mais il vend aussi.






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Finn le Mer 26 Nov 2014 - 13:13

Ce n'était pas la liste de mes lectures miss « Sucrée Salée », de tout celà et pour le momenet, je n'ai lu que « Charlotte » de Foenkinos. Les prix littéraires ont toujours été décriés, particulièrement par celles et ceux qui enragent de n'en avoir jamais eu ! Ils sont pourtant bien pratiques pour faire un cadeau quand on ne sait pas que choisir. Quant aux écrivains moins connus et tout aussi talentueux, c'était le cas de la plupart des lauréats AVANT d'avoir un obtenu un prix littéraire. Ce qui somme toute revient à dire, avant le prix ils sont moins connus et talentueux, après le prix ils sont connus et ne sont plus talentueux ! Mais il est vrai que les honneurs ont toujours été des choses suspectes en France !

Pour faire hors des sentiers battus, je fais simple. Je vais à ma bibliothèque municipale qui est particulièrement bien fournie en livres que personne n'a lu et n'a envie de lire (c'est d'ailleurs bien pour cette raison qu'ils sont à la bibliothèque !) et je tend la main en fonction de la couleur du « plat de devant » (la première de couverture) !


Hors pistes !

Dictionnaire de la Franc-maçonnerie, Daniel Ligou...


Le Monde des A, Alfred Elton Van Vogt...


Et sachant que les femmes lisent beaucoup plus que les hommes !



Mais mon engouement subit pour la lecture va se terminer dans une quinzaine avec le retour du « métro, boulot, dodo ». Ce qui, soit dit en passant, n'a rien pour me déplaire !
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Invité le Mer 26 Nov 2014 - 16:05

Piouf piouf Mister Finn je lis avec "délice" que mon commentaire a été lu et relu au lire de votre réponse...



Je compatis à votre "reprise" du métro boulot dodo... que je suis heureuse d'avoir fui ce quotidien bien déprimant... mais certainement honorifique suivant le poste occupé dans notre société de consommation ... le temps étant le même pour tout le monde seul son emploi peu apporté une satisfaction personnelle etc etc...



Le hors piste avec un casque et une bonne musique cela va sans dire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une vie en zoo...

Message  Finn le Ven 20 Fév 2015 - 15:49

JEAN DE LA FONTAINE (8 juillet 1621 à Château-Thierry, 13 avril 1695 à Paris)

Une vie en zoo...

 Paris, 13 avril 1695, le regard de Jean de La Fontaine s'affaisse doucement pour partir dans la mort. Il est à l'hôtel Hervart, rue Plâtrière, devenu depuis le 63, rue Jean-Jacques-Rousseau. Dans la chambre, il y a des curés, des ministres, des précieux, des ridicules, des perruques, des fâcheux et sa bonne. Jean ! Jeannot, comme le nomment tous les animaux eux aussi présents dans cette chambre, et que nul ne peut voir. La grenouille est venue sur le boeuf, l'aigle et la pie sont réconciliés, l'âne et le chien pleurent dans les pattes l'un de l'autre, un charlatan joue de la flûte, un chat porte deux moineaux sur ses frêles épaules, le cerf à la coiffe de bois brame, la cigale chante et la fourmi danse. Au fond de la pièce, le corbeau pleure en regardant le renard qui pue le vieux fromage. Qui va s'occuper d'eux maintenant ?

 Depuis trois ans que son agonie dure, la porte de l'imaginaire du maître a été close par l'abbé Pouget. Cet intégriste a saisi l'opportunité de la maladie de l'académicien pour le convertir à la religion. Torture psychologique et morale, afin de lui faire expier et renier son oeuvre.

 Jean a été robuste toute sa vie, avec une sexualité généreuse, comme aime à le rappeler le lion amoureux, les écrevisses ou les lièvres. Imaginez un instant les soirées avec Molière, Boileau, Lully, leur jeunesse, les perruques de travers, l'ivresse, les femmes merveilleuses de douceur et les histoires drôles à foison, avec l'imaginaire lancé à la vitesse du bonheur dans l'art et la création. Puces, morpions, poux, mouches et moustiques pourraient nous les conter : Épicure et Bacchus à la même table que l'optimisme, l'humour et la joie, des idées de pièces et de sonnets, des musiques et de majestueux pas de danse qui tourneront pour l'éternité. Mais les religieux ne l'entendent pas du tout de cette oreille. Ces crotales et vipères veulent la peau de cette bande de contestataires de l'ordre moral établi au nom de Dieu. Pas question de se laisser ridiculiser par ces créateurs.

 Toute sa vie, La Fontaine a été aussi fort que le chêne et le roseau, tout en restant très simple et humble. Une santé évitant tous les maux de l'époque, jusqu'à ses soixante et onze ans. Mi-décembre 1692, il respire mal, il a de la fièvre, il tousse et crache, il maigrit. Il reste couché et le mal le ronge, la tuberculose est partout et ses bactéries se répandent facilement dans les tissus.
 
 Le bacille a posé ses valises dans le poète et a commencé à le ronger. Cette primo-infection le cloue désormais au lit. Un autre mal accable le génie : la peur de la mort. Il a désespéré à l'enterrement nocturne de Molière, sa peine fut grande à la mort de Lully, et son chagrin immense à la mort de ses maîtresses ou amies.
 
 La Fontaine est terrorisé par la mort, d'autant plus que sa douce amie, Mme de La Sablière, s'éteint le 6 février 1693. Elle était sa protectrice, et lui donnait l'argent qu'il n'a jamais eu. Mais le médecin « des incurables » a dit à cette femme que, compte tenu de l'énorme tumeur de son sein, la mort allait arriver très vite. L'état d'esprit de Jean change alors et il demande un prêtre, lui qui s'est toujours moqué de la religion ! Comme il est un auteur impie, l'Église s'empresse d'envoyer une sorte de laveur de cerveau afin de ramener le conteur pêcheur à la chrétienté.
 
 C'est un jeune intégriste, l'abbé Pouget, qui est dépêché sur place. Pour lui, La Fontaine est le diable. Tous les jours, il lui assène de la prière, des leçons religieuses, des études de textes sacrés. Il va mettre le poète en pénitence et inflige une véritable torture psychologique à l'auteur de la fable Le Rat et l'Huître. Un jour, la domestique qui gardait Jean crie, tellement l'abbé s'acharne sur son maître : « Ah, ne le tourmentez pas autant ! » avant de le chasser. « La maladie a mis La Fontaine en état de faire des réflexions sérieuses, écrit le religieux. Il cherchait le vrai et il s'y rendait : il ne cherchait point à chicaner. » L'abbé écrase sa création artistique pour lui faire croire en un Créateur unique. Le serpent était entré chez La Fontaine, et il a beau se battre pour défendre ses oeuvres, l'abbé, maître en perversion, engage La Fontaine à ne plus écrire que des ouvrages religieux et à renoncer à l'impression des contes, à la stupeur de Racine et de Boileau. Affreuse perspective pour l'auteur : il a dans ses tiroirs une pièce de théâtre, que ses amis ont trouvée fabuleuse. Sur pression de Pouget, du chancelier de l'Église et de l'université de Paris, La Fontaine le jette au feu.
 
 Pendant ce temps, doucement, la bande à bacille tuberculeux gagne du terrain. Le 12 février, La Fontaine demande à recevoir l'extrême-onction. Jean est terrifié en entendant dans l'escalier la clochette de l'enfant de coeur qui apporte le saint viatique. Il fait venir les membres de l'Académie, les curés, l'abbé, ses amis, ses hôtes... et prononce un discours pour dire qu'il renonce à l'écriture et à publier ses contes et ses fables. Un carnage pour la littérature, un autodafé pour le religieux.
 
 À Versailles, le roi est mis au courant que Jean s'auto-détruit en renonçant à ses droits d'auteur, et qu'ainsi il est plus pauvre que jamais. La somme de cinquante louis d'or est portée au mourant, discrètement donnée par le roi. Ainsi rassuré, Jean de La Fontaine, comme dans une fable, attend la mort. Mais elle ne vient pas! Il passe plusieurs semaines enfermé chez lui, et le souffle continue.
 
 À l'été 1693, La Fontaine va mieux, et il est facile d'imaginer que l'abbé Pouget attribue cette amélioration à sa purge religieuse. Il se remet à écrire, mais uniquement des bidouilles religieuses, hymnes et dies irae. « Je continue toujours à bien me porter et ai un appétit et une vigueur enragés... J'ai marché cinq lieues. » Il se balade souvent dans Paris, traîne, fait des rencontres, mais lui voit des tortues, des mulets, des perroquets... Toute son inspiration est là, mais il prie. Il a toujours aussi peur de la mort, et l'abbé ne lâche pas l'affaire.
 
 Puis son état s'aggrave de nouveau. Il reste allité, sans soins particuliers, juste un peu d'eau. Il meurt dans une sorte de suffocation morale et physique. Ses poumons ne sont plus qu'un champs de bactéries. À la surprise de tout le monde, en le déshabillant pour préparer son corps, on découvre un cilice. Nul ne savait qu'il s'était mis une ceinture de crin à même la peau! Depuis des mois, ce cilice a provoqué des plaies sales, des escarres épouvantables. Toute la ceinture abdominale est infectée, puante et couverte d'abcès. L'abbé Pouget jure que ce n'est pas lui qui a ordonné ces pénitences, n'empêche, « il est mort en chrétien »!
 
 On ne sait où La Fontaine est enterré. Un temps, il fut dit qu'il était au cimetière Saint-Joseph, mais il était à celui des Saints-Innocents, aujourd'hui disparu. À la Révolution, ses restes furent déterrés et mélangés à ceux de Molière, avant d'être mis dans des tombes au Pêre-Lachaise. Mais personne ne sait qui est dans la tombe de qui, ni même si c'est eux ! Cette blague doit les faire bien rire, eux qui sont partout et dans toutes les têtes.
 
 En finissant ce texte, une chose étrange m'est arrivée : une fourmi est venue sur ma table et m'a parlé ! Elle m'a dit qu'un rat avait confidence d'asticots et de coccinelles, qui tenaient ça de quelques coquillages : juste avant de mourir, Jean de La Fontaine aurait été emmené par des oiseaux très forts et très beaux jusqu'au roi des animaux, loin des hommes. Depuis, il n'aurait plus peur et serai guéri et bienheureux. Mais peut-on croire les contes et les fables ?
 
 Jean de La Fontaine est mort à soixante-treize ans...

(...)

La légende dit qu'il écrivit son épitaphe lui-même...

Jean s'en alla comme il étoit venu,
Mangeant son fonds après son revenu ;
Croyant le bien chose peu nécessaire.
Quant à son temps, bien sçut le dispenser :
Deux parts en fit, dont il souloit passer
L'une à dormir, et l'autre à ne rien faire...


(...)

Jean-Baptiste Lully (Giovanni Battista Lulli) [1632 - 1687] - Passacaille..
--> https://www.youtube.com/watch?v=apzEDldm2vs
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Annick le Ven 20 Fév 2015 - 16:18

Très intéressant, Finn,
Je me suis régalée à cette lecture. :bouquet:






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 70010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  emeraude le Ven 20 Fév 2015 - 17:27

:pouce:
avatar
emeraude

Age : 67

Date d'inscription : 16/05/2008

Nombre de messages : 13136

Revenir en haut Aller en bas

À donf !

Message  Finn le Dim 22 Fév 2015 - 17:39

Vous savez quoi mesdames ? Quand Finn sera « grand », il sera conteur, il inventera des histoires à dormir debout et les racontera à ses petits-enfants qu'il n'a pas encore ! Et je parie que vous mourez d'envie de savoir quand Finn sera définitivement « grand »... Et bien, ce sera le 25 septembre de cette année, si, si !

Sur ce, hard rock à fond les gamelles avec le titre "Line Up" des vieux rockers de Aerosmith... Album "Get a Grip" en 1993 chez Geffen Records. Leonard Albert Kravitz (Lenny Kravitz), compositeur, acteur et ex de Vanessa Paradis, a participé à la composition de ce morceau...

--> https://www.youtube.com/watch?v=SN87ej0I-jE
avatar
Finn

Date d'inscription : 24/12/2010

Nombre de messages : 749

Revenir en haut Aller en bas

Re: Écritures (et lectures !) diverses et variées...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum