EN PENTE DOUCE
IMPORTANT aux INSCRITS

à la lecture de ce message vous êtes déconnecté(e)s !!!
------------------------------------------
ATTENTION :

l'hébergeur vous déconnecte obligatoirement chaque fin de mois !
Pour accéder, en tant que membre enregistré : Veuillez vous reconnecter, au forum..
Cela peut, aussi, être opérationnel pendant 2/3 jours.

//
les Administrateurs, d' E.P.D..
L’actualité de saison

*



*


pensez à boire......
*

*
Derniers sujets
» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Aujourd'hui à 19:13 par emeraude

»  " Jeux des Phrases " avec le mot précédant "
Aujourd'hui à 11:40 par marie

» mon coin !
Aujourd'hui à 9:00 par neurone

»  les dessins !
Aujourd'hui à 8:57 par neurone

» coloriage anti-stress pour adulte
Hier à 10:40 par Annick

» " Mots Finissant Par " ON "
Lun 26 Juin 2017 - 11:24 par marie

» la question
Dim 25 Juin 2017 - 17:16 par joelle

» canicule
Sam 24 Juin 2017 - 8:35 par coccinelle

» Le Chat de Geluck !!!
Jeu 22 Juin 2017 - 13:58 par Z06

» "les pieds dans l'eau"
Lun 19 Juin 2017 - 11:26 par marie

» Mort du Professeur Cabrol
Dim 18 Juin 2017 - 9:52 par Solaire

» Les thrillers
Sam 17 Juin 2017 - 8:13 par Z06

Hébergeurs d’Images

*
Cliquez sur le lien !

Imagesia



Hostingpics

ZupImages
De Tout de Rien
Les thrillers
*



Bureaux de Vote
*

OUVERT 24h/24


SOYEZ le ......



Inscrivez-vous
...
vous serez accueillis
avec chaleur..


Clic => Accès direct
*

Navigation et S.O.S.
*
en cas de non accès
au forum

Info..navigation

clic => <=

Lien à enregistrer
favoris / Marques pages


***********************

Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/////////////////////////*/



Un soucis sur le PC
posez votre question

clic => accès <=

*

Retour Page Accueil
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 18 utilisateurs en ligne :: 5 Enregistrés, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

emeraude, Jabani, Marialys, rosine, Z06

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

Le secret de Marie ( 1ère partie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le secret de Marie ( 1ère partie )

Message  j.r.garou le Lun 9 Aoû 2010 - 16:27

Quand commence ce récit, Raymond et Marie habitaient un appartement du type F4
avec mezzanine dans un immeuble ancien mais bien rénové,d’une de ces petites rues calmes d’Uzès,
pas loin du château de la Duchesse…

Il avait quarante trois ans, elle quarante et un. Ils avaient un fils de 16 ans : Georges,
en études au collège de la ville. Raymond était ouvrier couvreur, employé d’une entreprise où le travail
ne manquait pas ! Elle était depuis ses vingt ans employée de bureau à la
mairie. Ils s’étaient connus jeunes aux bals de la ville et s’étaient mariés
classiquement. Leur grande idée qui commençait à se réaliser : acheter du
terrain à l’orée de la ville et y faire bâtir une jolie maison…


Son père à elle était retraité après avoir été plus de trente ans employé par la ville d’Uzès. Sa mère n’avait jamais travaillé. Ses parents à lui étaient à ce moment là, gardiens d’un
domaine assez conséquent appartenant à un ‘estranger’, prés du village de Saint
Siffret à quelques kilomètres d’Uzès.


Le premier drame est arrivé à ce moment là. Adèle la belle mère de Marie,
une personne très forte bien que remuante, avait un diabète soigné
depuis des années. Elle a eu de nuit une attaque cérébrale, et le matin Walter
son mari s’était aperçu de son décès : déjà froide dans le lit ! S’en
est suivi un premier enterrement dans le cimetière de Saint Quentin la
Poterie où elle était née et ses parents déjà enterrés là.


Walter donc, le père de Raymond, était un vigoureux septuagénaire ( 71 ans )
encore bel homme : des épaules de débardeur ; droit comme un I, mais visage buriné.
Il n’était pas du ‘Pays’ puisque citoyen Suisse à l’origine. Paradoxe, à dix sept ans, il avait
quitté son village pour servir comme matelot de pont dans la marine de
commerce ; puis 22 ans pour un motif pas très clair, il s’était engagé pour cinq ans dans la légion étrangère Française. A l’issue, devenu citoyen Français, il était arrivé à Uzès on ne
sait trop comment. Il y avait travaillé comme ouvrier agricole sur un domaine
important. C’est là qu’il avait connu Adèle qui travaillait chez les mêmes
patrons. Mariés sans plus de cérémonie : quelques mois après naissait Raymond…


Dure avait été leur condition ! Pourtant il était apte à toutes sortes de travaux et de
bricolages, ce qui leur avait permis à l’âge de la retraite bien sonnée, de
devenir gardiens d’un domaine où elle faisait un peu plus de ménage quand les
patrons étaient là, et lui de l’entretien à l’année sur l’ensemble parc et
habitation. Devenu veuf, on lui a fait comprendre qu’il n’y avait plus sa place !


Raymond avec l’accord de Marie lui a alors proposé de venir vivre chez eux…
Le « Papé » de Georges ( eux aussi l’appelaient ainsi ) savait se rendre utile. D’abord sa petite
chambre au rez de chaussée derrière la cuisine était bien tenue. Habitudes de
la légion : lit refait au carré chaque matin ; linge toujours bien
rangé. Comme elle commençait son travail à huit heures, il lui avait proposé de
faire le balayage, l’astiquage des carreaux sur le sol, des vitres, du
dépoussiérage, et autres ‘bricoles’ dans l’appartement.


Elle appréciait d’autant qu’il savait en plus faire les courses pour la
maison et acheter au marché comme elle n’aurait su faire mieux. Elle avait
l’habitude le soir de cuisiner doublement : pour le soir et pour le
déjeuner du lendemain qu’il n’y avait plus qu’à réchauffer ; Un repas
qu’elle prenait précédemment avec Georges seulement qui était élève au collège de la ville.
Mais sur sa demande, elle lui avait laissé préparer ce repas de midi toute la semaine…


Raymond le plus souvent pour du travail en retard travaillait le samedi, toute la journée. Elle, elle allait au marché avec le Papé et ils préparaient le repas ensemble. L’après midi, comme elle ne conduisait pas, c’est lui qui l’emmenait souvent rendre une visite dans la famille avec leur voiture
personnelle, Raymond utilisant celle de son patron.


Le dimanche après midi, Raymond allait jouer aux boules sur l’esplanade et si elle
voulait sortir pour rendre une visite dans la famille ou une amie, c’était
encore le ‘Papé’ qui l’emmenait. Le soir, dés après souper, Georges montait à
sa chambre pour ses études et travaux à rendre le lendemain. Le samedi soir, il
sortait avec ses copains. Quant à Raymond, toujours fatigué, il montait se
coucher dés 21 h….

C’est donc avec le Papé, qu’elle regardait la télé jusqu’ à 22 h passées… ils échangeaient leurs
avis sur les programmes : le plus souvent d’accord sur leur nullité ! Ce n’est que
plus tard qu’elle a réalisé que c’était avec lui qu’elle passait le plus clair
de son temps hors son travail ! Mais jamais la moindre parole ambiguë ou
déplacée, et dans les gestes encore moins : Il était le Papé ; elle la bru… et deux ans se sont passés ainsi.


C’est alors que le second drame s’est produit. Au retour du travail, au sortir d’un chemin de ferme qui
rejoignait la route entre le Pont du Gard et Uzès, Raymond peut-être fatigué,
peut-être distrait par son collègue à côté, n’a pas vu arriver une voiture
lancée à grande vitesse et s’est engagé sur la route. A sa place de chauffeur,
il a encaissé tout le choc : tué sur le coup ! Et en plein tort pour
les assurances… Second enterrement au caveau familial de St Quentin la Poterie.


Désormais à 43 ans, avec un fils de 18 ans, qui venait de réussir le concours d’entrée de l’armée de l’air et avait rejoint Salon de Provence, elle n’a vécu qu’avec son beau père de 73 ans. Mais personne n’y a vu malice…
C’était une femme jeune, donc : brune, vigoureuse bien que légèrement enrobée
et la poitrine… avantageuse ! cheveux noirs de jais, de beaux yeux
gris-vert mais cachés derrière des lunettes aux verres fumés et importants de
myope ; son visage était régulier et l’œil était attiré par sa belle
bouche aux dents saines avec des lèvres pulpeuses.


A son travail, bien souvent elle avait essuyé des hommages et elle voyait le désir dans les yeux de beaucoup d’hommes qui passaient dans le service. Elle n’eut pas été femme si cela ne l’avait pas flattée, mais sans plus ! Avec son mari, il y avait eu les bals, la première amourette,
quelques effusions mais elle avait tenu bon jusqu’au mariage. Ils avaient passé
les quinze premiers jours de leur lune de miel dans la famille visitée ou dans des chambres
d’hôtel, et elle s’était un peu affolée non de devenir femme, mais d’entendre son mari prendre son plaisir bruyamment… tout ce qui lui en restait comme souvenirs marquants !


Par la suite, avec son travail qui le voyait revenir assez tard, son mari dés après souper, montait se coucher fatigué ; quand elle rejoignait le lit conjugal, il dormait à poings fermés. Le matin il se levait
tôt et c’était elle qui dormait encore. Hormis le dimanche matin où il
restait plus longtemps au lit et la réveillait avec quelques caresses rapides
suivies d’un coït furtif… Le même processus se passait parfois en pleine
nuit : Elle n’y prenait bien sûr aucun plaisir, mais se prêtait à son
désir sans maugréer, trouvant cela normal pour une femme mariée…


Aussi de dormir seule à présent, en son premier étage ( la chambre de Georges était vide mais le Papé avait gardé sa petite chambre du bas ) ne la changeait guère… Elle se croyait, et le
disait quand une collègue de bureau l’interrogeait, qu’elle n’était pas portée
sur la chose ! Elle n’attachait pas plus d’importance aux regards
masculins et avait rabroué vertement un employé de la voirie qui s’était permis
de lui faire une remarque pas très fine sur son veuvage…


Par contre, elle avait bien remarqué que le Papé était désormais plus familier, plus chaleureux et plus
affectueux, ce qu’elle trouvait normal ; mais elle surprenait parfois son
regard posé sur elle avec une lourde insistance : une fraction de seconde,
puis vite il le détournait !

Raymond était mort au printemps. Elle a pris son congé au mois de juillet, mais elle n’a pas quitté Uzès, sauf pour quelques visites familiales d’une journée seulement. C’était toujours le
‘Papé’ son chauffeur attitré qui l’accompagnait.


à suivre...
avatar
j.r.garou

Date d'inscription : 16/05/2008

Nombre de messages : 3729

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de Marie ( 1ère partie )

Message  hulotte le Mar 10 Aoû 2010 - 0:49

Merci Jan,je viens de lire avec plaisir cette première partie de ton récit....la suite d'ici peu !
Bonne nuit je file enfin au lit.
avatar
hulotte

Age : 68

Date d'inscription : 21/05/2008

Nombre de messages : 20704

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de Marie ( 1ère partie )

Message  j.r.garou le Mar 10 Aoû 2010 - 16:29

Je sais bien que la Hulotte vit la nuit...
Mais Toi tu as besoin de dormir
Bonne nuit,sans être perturbée
par mon histoire, j'espère !!!


Jan
avatar
j.r.garou

Date d'inscription : 16/05/2008

Nombre de messages : 3729

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de Marie ( 1ère partie )

Message  Campanule le Mer 11 Aoû 2010 - 20:15

Je viens de relire la première partie de cette histoire, je m'empresse d'aller lire la suite, merci Jan :bouquet:
avatar
Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le secret de Marie ( 1ère partie )

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum