EN PENTE DOUCE
IMPORTANT aux INSCRITS

à la lecture de ce message vous êtes déconnecté(e)s !!!
------------------------------------------
ATTENTION :

l'hébergeur vous déconnecte obligatoirement chaque fin de mois !
Pour accéder, en tant que membre enregistré : Veuillez vous reconnecter, au forum..
Cela peut, aussi, être opérationnel pendant 2/3 jours.

//
les Administrateurs, d' E.P.D..
L’actualité de saison

*

*
Derniers sujets
» mon calendrier de l'avent
Aujourd'hui à 22:41 par MARGAUX

» Un détour par L'ALSACE
Aujourd'hui à 22:34 par Annick

» GOOGLE
Aujourd'hui à 22:27 par Annick

» Chez moi ... c'est aussi chez vous !
Aujourd'hui à 22:20 par Annick

» mon coin !
Aujourd'hui à 22:17 par Annick

» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Aujourd'hui à 21:47 par Annick

» la question
Aujourd'hui à 18:46 par romans

» Retour vers le passé
Aujourd'hui à 18:15 par Nade56

»  les dessins !
Aujourd'hui à 10:13 par lilas

» Le Chat de Geluck !!!
Aujourd'hui à 7:57 par Z06

» Quelques photos prises sur le lien animaux .....
Hier à 17:35 par hulotte

» Le club de lecture
Hier à 10:27 par Nade56

Hébergeurs d’Images

*
Cliquez sur le lien !

Imagesia

Uprapide

Hostingpics

ZupImages
De Tout de Rien
Les thrillers
Bureaux de Vote
*
OUVERT 24h/24

SOYEZ le ......


Inscrivez-vous...
vous serez accueillis
avec chaleur..

Clic => Accès direct

Navigation et S.O.S.
en cas de non accès
au forum

Info..navigation
clic => <=
Lien à enregistrer
favoris / Marques pages

***********************
Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/

Un soucis sur le PC
clic => accès <=
Retour Page Accueil
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

manon

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

Joseph JAFFRENOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joseph JAFFRENOU

Message  Brocéliande le Jeu 9 Juil 2009 - 9:01

JAFFRENOU.

Joseph JAFFRENOU appelé JOBIC,est né au village de Lescleden en Motreff près de Carhaix (Finistère) au centre Bretagne le 30 mars 1899.

Fils d’Yves JAFFRENOU cultivateur et de Françoise PHILIPPE son épouse, tout jeune il dut garder le bêtes dans les champs et pour s’occuper durant ces longues heures de solitude, le petit Joseph s’exerça à sculpter des branches d’arbres voire des piquets qu’il trouvait sur les clôtures des prairies des alentours.

En 1917 il a 18 ans et veut se perfectionner dans son art pour lequel il montrait des dons certains, et pour cela il part pour Rennes où il s’inscrit à l’école des Beaux-arts.

Le pays est en guerre depuis trois ans déjà, et l’année suivante à 19 ans, Joseph doit partir pour le front où il sera blessé à Champigny sur Marne qui fut déjà le lieu d’une bataille lors de la guerre de 1870 et le siège de Paris.

L’armistice signé Joseph JAFFRENOU reprend ses études artistiques aux Beaux-arts à Paris dans des conditions difficiles car c’est un étudiant pauvre.

En 1922 il est reçu à Rome à la villa Médicis. Napoléon devenu son propriétaire y installa en 1803 l’Académie de France fondée en 1666 par Colbert. Cette institution artistique française était destinée à recevoir en son sein ou hors les murs, de jeunes artistes afin de développer leur projets créatifs. Le lauréat du prix de Rome recevait une bourse d’étude qui fut créée en 1663 sous le règne de Louis XIV et qui fut supprimée par André Malraux en 1968.

Un prix récompensera le talent du jeune Joseph JAFFRENOU. Rentré au pays il est embauché dans l’atelier LE REST à Gourin. Le 15 Janvier 1930 il épouse à St Brieuc dans les côtes du Nord (maintenant Côtes d’Armor), Madeleine MOUAZÉ avec laquelle il part à Paris où il se lie à de grands artistes, mais rapidement il s’installe au Maroc où il va participer à de grands chantiers : Sacré-Cœur, banque d’Etat, Palais de justice de Casablanca, Fès et Meknès.

Il sculpte des statues pour les églises casablancaises et sa renommée devient internationale. Aidé d’un ouvrier marocain dans son atelier de Casablanca, il sculpte aussi des meubles et des objets divers. C’est un véritable artiste, doué depuis l’enfance.

Le 2 avril 1941 il divorce selon jugement prononcé par le Tribunal Civil de Casablanca et va désormais partager son temps entre son travail et des activités dans les milieux bretons.

C’était aussi un joueur de bombarde ; il faisait,avec un ou deux autres sonneurs, danser les jeunes du groupe de l’Armorique au Maroc à Casablanca, à une époque où le renouveau de la danse bretonne est encore relativement récent et où il n’existait pas de disques de musique pour la danse folklorique.

Il se déplaçait dans une Dyna Panhard de façon un peu périlleuse parfois les jours de fête. En 1955 le collège des bardes l’admet en son sein, où il aura le grade d’ovate.

Le collège des bardes a pris sa source au pays de Galles en 1717. Une délégation bretonne fut invitée à Cardiff en 1899, et décida de fonder le GORSEDD DE BRETAGNE. Cela consiste en une forme moderne de religion ou de spiritualité qui promeut l’harmonie avec la nature souvent au travers d’une forme de culte de la nature. C’est aussi un mouvement d’inspiration maçonnique.

Le grand druide en est le chef tout puissant et est élu à vie, viennent ensuite les druides pour lesquels il faut avoir un minimum d’âge de 50 ans, puis les bardes, les ovates et enfin les disciples qui eux, ont moins de 25 ans.

Sont nommés bardes d’honneur,ceux qui ont rendu d’appréciables services à la cause bretonne. L’institution bretonne a les mêmes statuts que l’institution Galloise. Il n’y a pas de religion obligatoire mais le catholicisme en est quand même, la religion officielle. Les hommes et les femmes sont à égalité.

En 1966 le Maroc étant devenu indépendant en 1956, beaucoup des amis de Jobic ont regagné la France. Le groupe de l’Armorique au Maroc de Casablanca a perdu beaucoup des siens. Jobic a 67 ans et il est malade.

Comme beaucoup d’artistes et malgré sa renommée, il est pauvre et doit faire appel à son ami Jean RIOU qui a 55 ans et est infirmier à Brest après son rapatriement du Maroc, afin qu’il lui porte secours et le fasse rapatrier sur la Bretagne, son désir étant de mourir au pays.

Son ami va répondre à son souhait et Jobic rentré par avion, sera hospitalisé à l’hôpital Ponchelet à Brest, mais les médecins ne parviendront pas à rétablir sa santé, et Joseph JAFFRENOU s’éteindra à Brest le 25 Novembre 1966 un mois après son retour.

Jobic avait préparé son cercueil qui arriva en France le jour de son décès ; ceux qui l’avaient connu et qui assistaient à ses obsèques, s’attendaient à voir un cercueil sculpté mais en fait, il s’agissait de quelque chose de très simple une caisse passée au brou de noix. Une grande croix, aussi l’œuvre du sculpteur, accompagnait le cercueil et fut portée lors des obsèques par un représentant du collège des druides. Elle a aujourd’hui disparu.

Jobic avait demandé à être revêtu de ses habits d’ovate composés d’une tunique et d’un voile vert, ainsi que d’une calotte noire. Depuis son entrée chez les bardes, il avait laissé pousser barbe et moustache qui avec l’âge, étaient devenues poivre et sel, ce qui le rendait méconnaissable pour ceux qui l’avaient connu imberbe dans les années 50.

Les obsèques de Jobic JAFFRENOU eurent lieu dans la chapelle de l’hôpital Ponchelet à Brest, la cérémonie fut présidée par l’abbé MANUEL, aumônier de l’établissement. Le cercueil était revêtu du drapeau breton GWEN HA DU et des musiques de circonstances furent interprétées à la harpe celtique.

Jobic JAFFRENOU repose au cimetière de Brest St Martin dans la tombe de son ami infirmier venu le rejoindre en 1983. Un véritable ami qui prit en charge la maladie, le transport en France et les obsèques de Jobic. (en fait le corps de Jobic inhumé provisoirement, fut exhumél e 10 mai 1967 pour être inhumé à nouveau au même endroit sous un monument récent.)

Bien qu’expatrié loin du pays de longues années, Jobic ne quitta pas ce monde dans la solitude. De nombreuses personnes l’accompagnaient dont plusieurs avaient comme lui, appartenu à l’association « L’ARMORIQUE AU MAROC » à Casablanca. Jobic était une figure marquante de cette association.

Brocéliande

Date d'inscription : 06/07/2009

Nombre de messages : 563

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph JAFFRENOU

Message  Campanule le Jeu 9 Juil 2009 - 10:10

Merci beaucoup pour ce récit très intéressant Brocéliande :bouquet:

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph JAFFRENOU

Message  Annick le Jeu 9 Juil 2009 - 11:05

Voici un récit passionnant, comme tu sais toujours si bien le faire, Brocéliande. :bouquet:

Voilà un petit garçon pauvre qui a fait un long parcours malgré son décès relativement jeune.
Il avait certainement un immense talent et une grande soif de connaissances.





"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)

Annick
Admin

Age : 71

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 65018

Revenir en haut Aller en bas

Jaffrenou

Message  Brocéliande le Jeu 9 Juil 2009 - 13:03

Je l'ai connu Annick, j'étais photographiée avec lui alors que j'étais "duchesse de Bretagne" du groupe et je me suis coupée pour ne mettre que lui dans mon dossier.

Il avait 67 ans je crois mais il avait fait pas mal d'excès il me semble. Je me suis servie des articles de journaux parus à Brest au moment de son décès, pour écrire son histoire; j'ai eu son acte de naissance de la mairie de Motreff, et une copie de son travail par une copine qui a des meubles sculptés par lui.

Amitié.

Brocéliande

Brocéliande

Date d'inscription : 06/07/2009

Nombre de messages : 563

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joseph JAFFRENOU

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum