EN PENTE DOUCE
IMPORTANT aux INSCRITS

à la lecture de ce message vous êtes déconnecté(e)s !!!
------------------------------------------
ATTENTION :

l'hébergeur vous déconnecte obligatoirement chaque fin de mois !
Pour accéder, en tant que membre enregistré : Veuillez vous reconnecter, au forum..
Cela peut, aussi, être opérationnel pendant 2/3 jours.

//
les Administrateurs, d' E.P.D..
L’actualité de saison
*

" Oh! l'automne ! l'automne a fait mourir l'été."
Guillaume Apollinaire

*
Derniers sujets
» Retour vers le passé
Hier à 23:49 par Annick

» mon calendrier de l'avent
Hier à 20:37 par rosine

» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Hier à 20:33 par rosine

» mon coin !
Hier à 18:06 par neurone

»  les dessins !
Hier à 13:00 par neurone

» la question
Hier à 11:45 par Solaire

» Marché de NOEL 2013 en ALSACE
Sam 3 Déc 2016 - 19:39 par Z06

» coloriage anti-stress pour adulte
Sam 3 Déc 2016 - 14:09 par Annick

» Chez moi ... c'est aussi chez vous !
Sam 3 Déc 2016 - 12:47 par Nade56

» Un détour par L'ALSACE
Sam 3 Déc 2016 - 9:18 par Solaire

» Le Chat de Geluck !!!
Ven 2 Déc 2016 - 18:21 par romans

» Quelques photos prises sur le lien animaux .....
Jeu 1 Déc 2016 - 23:51 par Nade56

Hébergeurs d’Images
Cliquez sur le lien !

Imagesia

Uprapide

Hostingpics

ZupImages
De Tout de Rien
Les thrillers
Bureaux de Vote
*
OUVERT 24h/24

SOYEZ le ......


Inscrivez-vous...
vous serez accueillis
avec chaleur..

Clic => Accès direct

Navigation et S.O.S.
en cas de non accès au forum
Info..navigation
clic => <=
Lien à enregistrer
favoris / Marques pages

***********************


Un soucis sur le PC
clic => accès <=
Retour Page Accueil
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

Un détour par L'ALSACE

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 10:14

Margaux et moi allons vous parler de la ville de Sélestat.

Au cœur de l’Alsace, entre Colmar et Strasbourg, Sélestat reste mal connue et peu visitée. Elle abrite pourtant de beaux monuments, mais surtout l’une des deux seules bibliothèques humanistes d’Europe, à ne rater sous aucun prétexte.
Cette ville fut effectivement durant une époque un véritable centre de la culture alsacienne.


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 10:17

L'église saint George est une pure merveille, elle renferme beaucoup de trésors dont des vitraux du 14ème siècle....


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 10:19

Voici quelques vitraux de cette église, c'est une pure merveille




Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Annick le Jeu 25 Sep 2008 - 10:31

Je suis effectivement passée à Sélestat sans m'y arrêter.
Ces vitraux sont magnifiques.





"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)

Annick
Admin

Age : 71

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 64978

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Allegro le Jeu 25 Sep 2008 - 10:31

Toujours aussi belle cette région, bravo continue. Very Happy

Allegro

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 12427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 10:34

Merci pour votre passage les amis, Margaux va continuer avec la ville de Sélestat.
Je vous parlerai ensuite du Haut Koenisbourg. Very Happy

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  MARGAUX le Jeu 25 Sep 2008 - 14:06

Je prends le relais de Campanule-- Very Happy Very Happy

--SELESTAT--


ARMOIRIES
Les armoiries se décrivent: d'argent à un lion couronné de gueules.











---LA FETE à SELESTAT--

Le Corso Fleuri----retour sur son histoire

C’est en s’attachant à la mémoire de nos aînés et en parcourant les archives que l’on découvre l’origine du Corso. Pour en saisir toutes les facettes, il faut remonter jusqu’en 1927.
Le 11 septembre de cette année-là, à l’occasion du 2e congrès des Jardins Ouvriers d’Alsace, l’Association sélestadienne organisa un cortège fleuri « probablement pour favoriser la propagande et l’encouragement des petits jardiniers » et faire la part belle aux fruits et légumes, traditions maraîchères et horticoles bien ancrées dans la cité humaniste
Ce cortège se composait pour la petite histoire de charettes de fumier fleuries, de brouettes, de chars et de camionnettes chargés de fruits et légumes. La musique ouvrière, des enfants, des ouvriers, des jardiniers et des vendeuses de fleurs animaient le cortège.

Mais c’est véritablement en 1929, grâce à l’appui de la municipalité et sous l’impulsion du maire de l’époque, le Dr Auguste Bronner, que le cortège se transforma en Corso Fleuri. Se doutait-il à l’époque que la manifestation qu’il mettait sur pied dépasserait ainsi en durée de vie toutes les initiatives du même genre de la région ? En tout cas, il avait l’ambition dès la première année, de rivaliser avec les cortèges les plus réputés de la région.

L’époque des « autos fleuries »
Les Corso furent longtemps répartis en trois, quatre ou cinq groupes, chacun précédé par une société de musique. On trouvait parmi les premiers défilés - à côté de sujets uniquement publicitaires - des sujets inspirés par les corporations (jardiniers, bouchers, boulangers), par l’histoire coloniale dont les Français des années 30 étaient très fiers, ou par les activités mêmes des particuliers et sociétés.
Les « autos fleuries » étaient nombreuses, publicitaires ou non, et la « petite reine », la bicyclette, était particulièrement à l’honneur. Le Corso Fleuri de Sélestat, s’il est devenu et resté ce qu’il est aujourd’hui, le doit aux qualités et au dynamisme de ses participants, particuliers et commerçants, mais aussi à des personnalités qui, successivement y ont apporté leur touche personnelle pleine de fantaisie. Le Dr Bronner était loin d’imaginer à l’époque l’ampleur prise depuis par la manifestation qu’il mettait alors sur pied et loin de se douter que sa longévité surpasserait celle de toutes les initiatives du même genre ... même si, dès la première année, il avait l’ambition de rivaliser avec les cortèges les plus réputés de la région.

Aujourd’hui encore, les équipes qui se succèdent sont fières de contribuer à la pérennité de cette manifestation qui est devenue une des fêtes florales les plus importantes de l’Est de la France.








Le dahlia, super star du Corso Fleuri
l’origine du dahlia

Originaire des Hauts Plateaux du Mexique où elle a été découverte en 1788 par des botanistes espagnols, cette fleur a été introduite en 1789 en Espagne, provoquant à sa manière une petite révolution botanique sur le vieux continent.
A l’aube des premières floraisons, l’année suivante, il fut décidé de dédier ces fleurs au célèbre botaniste suédois Andréas Dahl en lui attribuant le nom de dahlia.
Symbole de reconnaissance et de remerciement pour les uns et de splendeur pour les autres, le dahlia décora peu de temps après en France les massifs et les parterres, faisant ainsi le bonheur des botanistes comme des jardiniers amateurs. C’est une fleur particulièrement décorative par sa taille, sa forme, ses couleurs et ses tons lumineux.
Le dahlia a traversé une grande partie de l’histoire de la Ville de Sélestat et cette 76e édition du corso est aussi un hommage en forme de bouquet multicolore à une fleur sans laquelle le Corso ne serait pas ce qu’il est.







Un dahlia

Courtisane au sein dur, à l’oeil opaque et brun
S’ouvrant avec lenteur comme celui d’un boeuf,
Ton grand torse reluit ainsi qu’un marbre neuf.

Fleur grasse et riche, autour de toi ne flotte aucun.
Arôme, et la beauté sereine de ton corps
Déroule, mate, ses impeccables accords.

Tu ne sens même pas la chair, ce goût qu’au moins
Exahlent celles-là qui vont fanant les foins,
Et tu trônes, Idole insensible à l’encens.

Ainsi le Dahlia, roi vêtu de splendeur,
Élève sans orgueil sa tête sans odeur,
Irritant au milieu des jasmins agaçants

Paul Verlaine




Sélestat--- Corso fleuri --Le Haut-Koenigsbourg s’empare des rues de Sélestat

Une ambiance médiévale régnait sur le 79e Corso fleuri de Sélestat. Saltimbanques, jongleurs et gentes dames ont cheminé au son des fanfares. Les douze chars, recouverts de centaines de milliers de dahlias aux couleurs chatoyantes, ont mis à l’honneur le château du Haut-Koenigsbourg

MARGAUX

Age : 62

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 5545

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 17:45

C'est superbe Margaux, lorsque je suis allée à Sélestat, il pleuvait mais j'ai quand même visité cette belle ville.

Donc, ce jeudi là, il pleuvait.
Nous nous sommes rendus au Haut Koenigsbourg, l'après midi, le temps resté nuageux mais la pluie avait cessé.

Dominant la plaine d'Alsace, le château du Haut Koenigsbourg est le château fort le plus connu en Alsace et l'un des monuments les plus visités.
Le château du Haut Koenigsbourg a été entièrement restauré à la demande de l'Empereur Guillaume II à partir de 1900, ce qui fait son originalité et son attrait, malgré les polémiques qui concernent la restauration.

le château du Haut Koenigsbourg impressionne par sa taille (long de 270 mètres) et la beauté de ses remparts.
A l'Est et en contrebas du château (côté route) se situe un bastion en étoile qui servait à empêcher l'approche de canons et qui abritait un parc à animaux.
En remontant vers l'entrée, vous longez les impressionnants remparts extérieurs, première ligne de défense, contenant plusieurs tours.

J'ai failli m'y casser la figure, le sol était très glissant....


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 17:46

Pour visiter le château extérieur et intérieur, j'ai trouvé ce lien

http://www.haut-koenigsbourg.net/

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 17:52

J'ai trouvé également cette vidéo, je viens de voir que c'est dans ce château que le film de Jean Renoir, la grande illusion, a été tourné.
http://www.dailymotion.com/video/x64ia8_hautkoenigsbourg_travel

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 18:06

Dressé à près de 800 mètres d'altitude sur un éperon rocheux, le château du Haut-Koenigsbourg offre un panorama grandiose, quand le temps est dégagé......
Depuis la plate-forme d'artillerie au Grand Bastion, on peut profiter d'une superbe vue sur la plaine d'Alsace et les ballons des Vosges, la Forêt Noire et par temps très très découvert.....les Alpes.

Ce château a été édifié au 12ème siècle.
Il fut le témoin de conflits européens et de rivalités entre seigneurs, rois et empereurs.
Ils voit se succèder d'illustres propriétaires dont la dysnastie des Habsbourg et l'empereur d'Allemagne Guillaume II.
Ce dernier décide de redonner vie à l'ancienne forteresse et d'y créer unmusée du Moyen Age.
On entreprit la restauration de ce château, assiégé, détruit et abandonné au cours de la guerre de trente ans.
Le chantier dure 8 ans et le Haut-Koenigsbourg a été inauguré il y a juste un siècle en 1908.

Voici mes photos, elles ne sont pas terribles, lorsque nous sommes arrivés, le château était entouré par la brume....cela lui donnait encore un aspect plus mystérieux et bien sûr, il n'y a pas de recul pour prendre des photos.


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 18:07




Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Annick le Jeu 25 Sep 2008 - 18:14

Il est impressionnant, Campanule.
C'est vrai qu'il n'y a pas de recul pour le prendre en photo.

Tiens, je te mets une image prise sur le Net.






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)

Annick
Admin

Age : 71

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 64978

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 18:24



Nous nous sommes arrêtés pour photographier et visiter cette église mais je ne me souviens plus du tout de l'endroit, si quelqu'un peut m'aider Very Happy

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 18:26

Merci Annick. Very Happy

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Jeu 25 Sep 2008 - 18:39

Le vendredi, il faisait beau, ouf....nous sommes allés passer la journée à Strasbourg.

Cette superbe ville est située sur la rive gauche du Rhin.
C'est bien sûr la capitale européenne.

un lien qui vous expliquera l'histoire très riche de Strasbourg
http://www.strasbourg.fr/decouvrir/art_histoire_traditions/histoire

un autre lien :
http://www.strasbourg.com/strasbourg/fr/visiter/0/histoire.html

Voici une photo d'un quartier très connu de Strasbourg, la petite France :


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:09

Quartier célèbre et cher aux strasbourgeois, la Petite France est une vraie Venise du Nord avec ses canaux et ses ruelles étroites au charme certain.
Datant du XVIe siècle, ce quartier doit son nom à l’hôpital qui y fut installé pour les soldats de François Ier atteints du " Mal français " soit la petite vérole (que nous, Français, appelions le " mal de Naples ").
Ce fut un quartier de tanneurs, meuniers et pêcheurs dont les noms des rues portent encore les traces d'où par exemple la rue des Moulins ou celle du Fossé-des-tanneurs.

Les maisons à colombages, nombreuses et en superbe état raviront les amateurs de l’époque.
Pour cela, voilà un petit itinéraire proposé : passez par la rue du Bain-aux-Plantes, artère du quartier dont le nom provient vraisemblablement d’un ancien établissement de bain pour femmes.
Ces anciennes tanneries présentent des toits en escaliers qui abritaient les greniers-séchoirs.


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:11




Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:14

Nous avons goûté la fameuse tarte flambée dans ce quartier puis nous nous sommes dirigés vers le centre ville et là, nous avons pu admirer la cathédrale, c'est une merveille.


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:18



Qualifiée par Victor Hugo de "prodige du gigantesque et du délicat", elle dresse sa façade de gré rose et son imposante flèche sur une large place pavée, au coeur du vieux Strasbourg.

La cathédrale repose sur les fondations d'une ancienne basilique construite en 1015 par l'évêque Wernher de Habsbourg.
Cette dernière est détruite lors d'un incendie et les autorités strasbourgeoises décident d'entamer des travaux titanesques qui dureront près de trois siècles.
Commencés en 1176, ils ne s'achèveront qu'en 1439 avec la réalisation de la flèche.
Sa hauteur de 142 m fit de Notre-Dame de Strasbourg l'édifice le plus élevé de la chrétienté jusqu'au XlXème siècle.

Particularité : l'horloge astronomique
L'Horloge Astronomique est un chef d'œuvre de la Renaissance.
Construite au XVIème siècle, elle faisait partie des sept merveilles de l'Allemagne.
La légende prétend même que l'auteur de l'horloge astronomique eut les yeux crevés sur ordre du Magistrat de la ville, soucieux de l'empêcher de construire ailleurs semblable ouvrage.
Aujourd'hui, vous pourrez admirer les automates qui s'activent tous les jours à 12h30.

http://rpeyre.free.fr/cathedralestrasbourg/

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:24




Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:25



l'intérieur de la cathédrale :


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:28






Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Ven 26 Sep 2008 - 15:29

Margaux va complèter, je reprendrai pour vous parler d'autres villages d'Alsace et du camp de Sstruthof.

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Un détour par L'ALSACE

Message  MARGAUX le Sam 27 Sep 2008 - 9:26

---STRASBOURG--- SUITE ET FIN----














MARGAUX

Age : 62

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 5545

Revenir en haut Aller en bas

Un DETOUR vers l'ALSACE

Message  MARGAUX le Sam 27 Sep 2008 - 9:34

---ENTRE EAUX-----
----GERARDMER------









---VALLONS-------
-----SIGHOLSEIM----






----ET DOULEURS----


MARGAUX

Age : 62

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 5545

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Annick le Sam 27 Sep 2008 - 9:56

C'est un beau reportage que vous nous faites là, Campanule et Margaux.
Quelle belle région !





"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)

Annick
Admin

Age : 71

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 64978

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Z06 le Sam 27 Sep 2008 - 9:56

Bonjour

toujours aussi beau ce coin de France



/////

pour les photos qui n'apparaissent pas en entier / ou pas.....
faire F5




Z06
Administrateur Technique 

Z06
Admin

Age : 67

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 38179

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Sam 27 Sep 2008 - 10:12

Merci à Margaux et merci à Annick et à ZO6.

J'aime beaucoup ces photos Margaux où l'on voit ces vignobles, mon mari les a filmés et ça rend super bien.

Je dois cuisiner, je reviendrai tout à l'heure pour vous parler d'une triste visite que nous avons faite : Struthof

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Sam 27 Sep 2008 - 21:18

Le samedi, il a plu toute la journée, c'était sinistre.
Le matin, nous sommes allés visiter un village très joli : Dambach.

Dambach-la-Ville fait partie de ces charmants villages alsaciens, peu connu des visiteurs, mais qui offrent pourtant un très bel ensemble homogène où l’on peut découvrir des maisons à colombages ou renaissances très fleuries et de jolies fontaines.
Le village est, de plus, situé dans un bel environnement de vignes de 470 ha (le plus grand d’Alsace).

La première évocation de la ville date du XIIème siècle, le village appartenant alors aux seigneurs de Berstein.
La ville passe ensuite sous tutelle des évêques de Strasbourg, elle est munie de remparts au XIVème siècle et obtient alors le statut de ville.
En 1444, la ville est pillée par les Armagnacs du roi de France, en campagne contre la confédération Suisse, troupes menée par le Dauphin Louis (futur Louis XI).
Le Dauphin reçut un carreau d’arbalète dans le genou lors du siège. La ville capitule et l’évêque de Strasbourg offre à Louis, deux chevaux en guise de pardon.
La ville connaît aussi la désolation lors de la guerre des paysans au XVIème siècle et lors de la guerre de Trente Ans.
C’est à partir du XVIIème siècle que la ville prospère avec l’essor de la culture de la vigne.
On raconte que la culture de la vigne à Dambach est apparue lorsqu’un enfant, qui se promenait dans les bois, a observé un ours en train de se régaler de baies de lambrusques (vigne sauvage). Les habitants se mirent alors à cultiver la vigne.
L’ours est devenu le symbole de la ville.

http://www.dambach-neunhoffen.com/


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Sam 27 Sep 2008 - 21:19

L'après midi, nous sommes allés visiter le camp de concentration de Struthof, je vous en parlerai demain car je vais laisser l'ordinateur à mon fils.
bonne soirée.

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 19:55

Dans une Alsace annexée depuis juin 1940, Himmler décide le 3 mars 1941 de créer à proximité du camp d'internement de Schirmeck un "camp de travail" réservé aux "criminels notoires et asociaux".
Prévu pour 2000 détenus, il en contint jusqu'à 8000 à l'automne 1944 !

La première raison invoquée pour le choix du Struthof fut l'existence à 1 km de cet endroit d'une carrière de granit d'où les forçats devaient extraire les pierres destinées aux besoins des Allemands.
Par la suite les déportés furent affectés à des travaux de terrassement et d'aménagement de routes.
Les malheureux étaient laminés jusqu'à l'épuisement total.


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 19:59

Le 1 mai 1941, au lieu dit le Struthof, les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL Natzweiler.
Près de 52000 personnes,originaires de l'Europe entière, sont déportées dans ce camp ou dans l'un des ses camps annexes.
Près de 22 000 d'entre elles n'en reviendront jamais.
Le 23 novembre 1944, les alliés découvrent le site évacué par les nazis depuis septembre 1944.


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 20:03

Depuis plus de 50 ans, le soin de conserver et honorer la mémoire du camp et de ses déportés est confié au ministre chargé des anciens combattants conseillé par un commission constituée d'anciens déportés, résistants et internés.
Ainsi, en 1954, les baraques menaçant de s'effondrer, sont détruites mais quatre d'entre elles sont conservées.
Le 23 juillet 1960, le mémorial "aux martyrs et héros de la déportation" et la nécropole nationale sont inaugurés par le général De Gaulle.


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 20:07

Ce camp était très très dur.
Notre guide nous a bien expliqué les conditions de détention des prisonniers mais je n'insisterai pas, je vous montre les photos.....




Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 20:10

Un déporté qui a réussi à "s'en sortir" a fait ces dessins, ils montrent à quel point ces nazis étaient barbares....




Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 20:12




Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 20:14



une chaussure de l'un des déportés


Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 20:19

Cette visite fut très intéressante et très difficile bien sûr.
Nous avions un guide passionné, nous nous sommes recueillis un moment.
Il n'y a pas de nom pour décrire une telle barbarie.

J'ai hésité à en parler mais il ne faut pas oublier, et oui cela a bien existé Sad

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Campanule le Dim 28 Sep 2008 - 20:19

Je vous parlerai demain des derniers villages que nous sommes allés visiter.
bonne soirée.

Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un détour par L'ALSACE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum