EN PENTE DOUCE
B I E N V E N U E .....sur le Forum En Pente Douce

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum,

merci de vous de vous inscrire pour rejoindre notre communauté.
.
Pour les inscrits, Merci de vous connecter.


les Administrateurs, d' E.P.D.

Forum En pente Douce

**********
L’actualité de saison


*


Derniers Sujets

*

Accès direct...

ICI
*

De Tout de Rien

*
Hébergeurs d’Images
Alternatif a Servimg
*
Cliquez sur le mot rouge !



Megapict


Postimage



Casimages



Zupimages



Les thrillers
*



SOYEZ le ......



Inscrivez-vous
...
vous serez accueillis
avec chaleur..


Clic => Accès direct
*

Navigation et S.O.S.
*
en cas de non accès
au forum

Info..navigation

clic => <=

Lien à enregistrer
favoris / Marques pages


***********************

Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/////////////////////////*/



Un soucis sur le PC
ou
votre soucis sur votre PC
posez votre question

clic => accès <=

*

Retour Page Accueil

*


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 13 Invités :: 1 Moteur de recherche

Annick

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

Les grands poetes russes !

Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Les grands poetes russes !

Message  neurone le Dim 5 Oct 2008 - 23:15

Le voilier

Les grands  poetes  russes ! Img-155133cc4l8

Ce voilier tout blanc, solitaire,
Qui dans le brouillard bleu s'enfuit
Qu' a-t-il besoin d'une autre terre?
Qu'abandonna-t-il après lui?

Son mât sur l'onde vagabonde
S'incline et grince dans le vent
Hélas! point de bonheur au monde
Ni derrière lui ni devant

Pour le porter la mer est belle
Le soleil brille au firmament...
Mais lui réclame, le rebelle,
L'orage, cet apaisement.



1832 M. Lermontov


Dernière édition par neurone le Lun 6 Oct 2008 - 15:52, édité 1 fois
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Dim 5 Oct 2008 - 23:29

Alexandre Pouchkine

Mon portrait
(écrit directement en français)

1814

Les grands  poetes  russes ! Img-154748wb20i

Vous me demandez mon portrait,
Mais peint d'après nature :
Mon cher, il sera bientôt fait
Quoiqu'en miniature.

Je suis un jeune polisson
Encore dans les classes ;
Point sot, je le dis sans façon
Et sans fades grimaces.

Oui, il ne fut babillard,
Ni docteur en Sorbonne,
Plus ennuyeux et plus braillard
Que moi-même en personne.

Ma taille à celle des plus longs
Las ! n'est point égalée ;
J'ai le teint frais, les cheveux blonds
Et la tête bouclée.

J'aime et le monde et son fracas,
Je hais la solitude ;
J'abhorre et noises et débats
Et tant soit peu l'étude.

Spectacles, bals me plaisent fort,
Et d'après ma pensée
Je dirais ce que j'aime encore
Si je n'étais au Lycée.

Après cela, mon cher ami,
L'on peut me reconnaître ;
Oui, tel que le bon Dieu me fit,
Je veux toujours paraître.

Vrai démon pour l'espièglerie,
Vrai singe pour la mine,
Beaucoup et trop d'étourderie,
Ma foi, voilà Pouchkine.


Dernière édition par neurone le Lun 6 Oct 2008 - 15:48, édité 1 fois
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Dim 5 Oct 2008 - 23:40

AU REVOIR, AMI...
Poème écrit par Essénine avec son sang, la nuit de son suicide.
Les grands  poetes  russes ! Img-154602vdvjv
Au revoir, ami, j’ai mal à l’âme.
C’est si dur de me heurter aux gens.
Cette vie n’est que souffrance et drame,
Cette vie ignore le bonheur.

Au revoir. Les chandelles sont mortes.
J’ai si peur de partir dans le noir.
Toute sa vie, frapper à une porte
Et rester, tout seul, ainsi, un soir.

Au revoir, quittons-nous en silence.
C’est bien mieux, ainsi, plus tendre aussi.
J’ai passé le temps des espérances
Orgueilleuses et des amours transis.

Je te quitte, adieu, ami fidèle,
Ami, que je porte dans mon coeur.
La séparation n’est pas cruelle
Qui promet une rencontre, ailleurs.

Evitons les mains, le mot suprême.
Sans chagrin, sans froncer les sourcils.
Quoi, mourir n’est pas un vrai problème.
Vivre — hélas — n’est pas nouveau, aussi...


Dernière édition par neurone le Lun 6 Oct 2008 - 15:46, édité 2 fois
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  mamyblue le Lun 6 Oct 2008 - 8:47

merci infiniment pour ces poèmes russes; j'avoue une littérature que je connais pas;
Pour le dernier poème pourrais tu remmettre en plus gros le commentaire, je n'arrive pas à lire;

bien amicalement
denise
mamyblue
mamyblue

Date d'inscription : 18/05/2008

Nombre de messages : 485

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  Annick le Lun 6 Oct 2008 - 10:46

Poème écrit par Essénine avec son sang, la nuit de son suicide.

Voilà Mamyblue,

Je n'ai pas voulu touché au poème mis par Neurone, alors je te mets la phrase que tu ne peux lire.

Je le trouve superbement douloureux ce poème.
C'est vrai que nous connaissons peu les poètes Russes.
Merci Neurone.



Les grands  poetes  russes ! 69571510


"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
Annick
Annick
Admin

Age : 73

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 75862

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  j.r.garou le Lun 6 Oct 2008 - 11:05

J'avoue à ma grande honte, que jeune et un peu moins, j'ai
été attiré par la littérature Russe d'vant la révolution :
Tolstoï, Gogol, Pouchkine, Dostoïevski, Tchevov ( et ses pièces de théätre )
M Gorki même, mais bien peu sur la poésie d'alors, car de par la traduction
je n'y trouvais pas ce qui fait vibrer à la lecture d'un poème...
Et puis, plus tard, mais par curiosité, je me suis accroché à : "J'ai choisi
la liberté" de Krachvenko, puis évidemment par "l'archipel du Goulag" de
Soljenitsyne, loins tous deux d'une quelconque poésie...

Aussi j'ai été surpris de ce poème en Français châtié et poétique de Pouchkine
Une découverte avant d'autres, j'en suis sûr...
Celui écrit avec le sang du futur supplicié volontaire prend une autre dimension
quand on connaît les faits...

Amicalement

Jan
j.r.garou
j.r.garou

Date d'inscription : 16/05/2008

Nombre de messages : 3729

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Lun 6 Oct 2008 - 13:12

:bouquet: MERCI a vous d'avoir apprecie!pour moi la culture russe ce dans mon sang,mon pere a ete russe,ma mere roumaine;tout cette melange des cultures,ma nourri tout ma vie;bisous :trève:
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Lun 6 Oct 2008 - 15:28

A vous toutes

que l’on aima et que l’on aime

icône à l’abri dans la grotte de l’âme

comme une coupe de vin

à la table d’un festin

je lève mon crâne rempli de poèmes

Souvent je me dis et si je mettais

le point d’une balle à ma propre fin

Aujourd’hui à tout hasard je donne

mon concert d’adieu

Mémoire !

Rassemble dans la salle du cerveau

les rangs innombrables des biens-aimées

verse le rire d’yeux en yeux

que de noces passées la nuit se pare

de corps et corps versez la joie

que nul ne puisse oublier cette nuit

Aujourd’hui je jouerai de la flûte sur

ma propre colonne vertébrale

Les grands  poetes  russes ! Img-1549067jn4w

Vladimir Maïakovski 1915

extrait de “La flûte des vertèbres”


Dernière édition par neurone le Lun 6 Oct 2008 - 15:49, édité 1 fois
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Lun 6 Oct 2008 - 15:45

Les grands  poetes  russes ! Img-140755cxs93


Dernière édition par neurone le Mar 7 Oct 2008 - 14:10, édité 2 fois
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  TITEFEE le Mar 7 Oct 2008 - 10:32

oh la la que de poèmes inspirants.. cela donne presque du vague à l'âme.. l'âme russe évidemment.
Je vais aller de ce pas les relire jusqu'à plus soif des mots, car je suis encore sous le choc.

merci Neurone pour nous offrir un tel florilège.
TITEFEE
TITEFEE

Date d'inscription : 18/05/2008

Nombre de messages : 899

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  Campanule le Mar 7 Oct 2008 - 12:13

merci Neurone,
Tu nous fait découvrir ou redécouvrir la poésie russe et ainsi tu nous permets également de mieux te connaître, bisous, je vais les relire tous également. :ronde:
Campanule
Campanule

Date d'inscription : 07/05/2008

Nombre de messages : 29218

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Mar 7 Oct 2008 - 13:50

Les grands  poetes  russes ! Img-1349326xssw MERCI ET BISOUS A VOUS!
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Mar 7 Oct 2008 - 16:12

LA CONFESSION D'UN VOYOU
Les grands  poetes  russes ! Img-161430t2o8h Essenin avec sa femme la danseuse Isadora Duncan!
Ce n'est pas tout un chacun qui peut chanter.
Ce n'est pas à tout homme qu'est donné d'être pomme
Tombant aux pieds d'autrui.
Ci-après la toute ultime confession,
Confession dont un voyou vous fait profession.
C'est exprès que je circule, non peigné,
Ma tête comme une lampe à pétrole sur mes épaules.
Dans les ténèbres il me plaît d'illuminer
L'automne sans feuillage de vos âmes.
C'est un plaisir pour moi quand les pierres de l'insulte
Vers moi volent, grêlons d'un orage pétant.
Je me contente alors de serrer plus fortement
De mes mains la vessie oscillante de mes cheveux.
C'est alors qu'il fait bon se souvenir
D'un étang couvert d'herbe et du rauque son de l'aulne
Et d'un père, d'une mère à moi qui vivent quelque part,
Qui se fichent pas mal de tous mes poèmes,
Qui m'aiment comme un champ, comme de la chair,
Comme la fluette pluie printanière qui mollit le sol vert.
Ils viendraient avec leurs fourches vous égorger
Pour chaque injure de vous contre moi lancée.
Pauvres, pauvres paysans !
Sans doute vous êtes devenus pas jolis
Et toujours vous craignez Dieu et les poitrines des marécages.
Oh ! si seulement
Vous pouviez comprendre qu'en Russie votre enfant
Est le meilleur poète.
Craignant pour sa vie, n'aviez-vous pas du givre au cœur
Lorsqu'il trempait ses pieds nus dans les flaques d'automne?
Il se promène en haut de forme aujourd'hui
Et en souliers vernis.
Mais en lui vit toujours l'inconvenance de l'ancienne
Souche de farceur villageois.
A chaque vache à l'enseigne des boucheries
Il commence de loin à faire son compliment;
Et quand il rencontre un cocher sur la grand'place,
Il est prêt à porter la queue de chaque jument
Comme la traîne d'une robe d'épousée.
J'aime ma Russie.
J'aime immensément ma Russie.
Bien qu'en elle la rouille de la tristesse se penche en saule.
Et dans ma douceur, la gueule sale des cochons
Et dans la paix des nuits, la voix sonore des crapauds,
Je suis tendrement malade de souvenirs d'enfance,
La torpeur, la moiteur des soirs d'avril hantent mes songes.
On dirait que notre érable pour se chauffer
S'accroupit devant le brasier de l'aube.
O quantes fois aux branches, grimpé j'ai
Pour dénicher ou la pie ou le geai !
Est-il toujours le même, le chef tout en verdure?
Et son écorce comme jadis est-elle dure?
Et toi, mon ami,
Mon fidèle chien tacheté?
La vieillesse t'a fait glapissant, aveugle,
Et tu traînes par la cour, tirant ta queue pendante
Et le flair oublieux des portes et de l'étable.
Oh! qu'ils me sont chers tous nos jeux de gamins:
A ma mère je volais un quignon de pain
Et nous y mordions tous les deux tour à tour
Sans jamais nous dégoûter l'un de l'autre !
Je n'ai pas changé.
Comme cœur je n'ai pas changé.
En bleuets dans les blés mes yeux fleurissent dans mon visage
Étalant, paille dorée, la natte de mes poèmes,
J'ai envie de vous dire quelque chose de doux:
" Bonne nuit !
" A vous tous, bonne nuit ! "
Sur le pré crépusculaire la faux rouge du couchant
Ne tinte plus. Aujourd'hui me prend envie
De pisser par la fenêtre sur la lune.
La lumière est bleue, d'un tel bleu !
Dans un tel bleu même mourir ne serait pas un mal.
Qu'importe si j'ai l'air d'un cynique
Qui s'est accroché une lanterne au derrière !
Vieil et brave Pégase harassé,
Ai-je besoin de ton mou trottinement?
Ma caboche, tel un mois d'août, va s'écoulant
Goutte à goutte en vin de cheveux écumants.
Je veux être la jaune voile
Tendue vers ce pays vers qui nous faisons voile.


Essenin
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Mar 7 Oct 2008 - 16:31

Les Tziganes (Aleko parle,extrait)
Il n'est de bonheur sans amour !
J'ai quitté les fêtes urbaines,
Les femmes... oh, sois en certaine,
Tu es plus belle sans atours,
Plus belle sans colliers ni gemmes,
Ne change pas,reste la même !
Auprès de toi, mon seul désir
Est de goûter à l'avenir :
Amour, exil, choisi, plaisir ...
Deux ans passèrent ... La peuplade
Erre toujours sur les chemins.
Hôtes bienvenus, les nomades
Reçoivent un accueil humain.
En s'éloignant de la culture,
Aleko libre, insouciant,
Comme un Tzigane à l'aventure
Prend sans regret les jours fuyants.
Rien de changé dans l'existence
Des Tziganes et son passé
Est mort.Nouvelle accoutumance :
Il aime leurs bivouacs pressés,
La paresse qui les gouverne,
Leur parler pauvre et cadencé
Et, transfuge de la caverne,
L'hôte hirsute qu'il a dressé.
Devant la foule circonspecte,
Dans les hameaux ils font collecte ;
Rongeant sa chaîne, énorme et lourd,
L'ours gronde et danse au carrefour ;
Le vieux d'une main nonchalante,
Fait résonner le tambourin ;
Aleko montre l'ours et chante ;
Zemphira cueille le butin.
Quand vient la nuit, ils se rassemblent
Autour du grain non moissonné ;
Le vieillard sommeille et tout semble
Enfin au repos s'adonner. (Pouchkin)
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  neurone le Jeu 9 Oct 2008 - 11:47

Une voile seule se découpe en blanc,
Dans la brouillasse bleue de la mer!
Que cherche-t-elle dans un pays étranger?
Qu’a-t-elle laissé là-bas, en pays natal?
Des vagues jouent…Le vent siffle…
Et le mât courbe et crie…
Hélas! Elle ne recherche pas le bonheur,
Ni elle ne quitte pas le bonheur.
Au-dessous d’elle brille un jet éclairant l’azur,
Au-dessus d’elle luit un rayon d’or du soleil…
Mais elle, rebelle, cherche l’orage,
Comme si l’orage peut lui donner la quiétude.Les grands  poetes  russes ! Img-1148052iyge
Michaïl Lermontov,( la vague )
neurone
neurone

Age : 77

Date d'inscription : 17/05/2008

Nombre de messages : 49871

Revenir en haut Aller en bas

Les grands  poetes  russes ! Empty Re: Les grands poetes russes !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum