EN PENTE DOUCE
IMPORTANT aux INSCRITS

à la lecture de ce message vous êtes déconnecté(e)s !!!
------------------------------------------
ATTENTION :

l'hébergeur vous déconnecte obligatoirement chaque fin de mois !
Pour accéder, en tant que membre enregistré : Veuillez vous reconnecter, au forum..
Cela peut, aussi, être opérationnel pendant 2/3 jours.

//
les Administrateurs, d' E.P.D..
L’actualité de saison
*


*


*

Derniers sujets
» mon coin !
Aujourd'hui à 9:10 par neurone

»  les dessins !
Aujourd'hui à 9:08 par neurone

» citations - pensee !
Aujourd'hui à 9:05 par neurone

» la question
Aujourd'hui à 7:34 par hulotte

» " Mots Finissant Par " ON "
Aujourd'hui à 6:29 par joelle

»  " Jeux des Phrases " avec le mot précédant "
Aujourd'hui à 6:29 par joelle

» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Hier à 19:09 par romans

» "On n'est pas couché"
Dim 24 Sep - 16:03 par emeraude

»  --- POESIE ---
Dim 24 Sep - 12:25 par romans

» mon passe- temps
Dim 24 Sep - 11:57 par Annick

» triste epoque !
Sam 23 Sep - 23:20 par neurone

» coloriage anti-stress pour adulte
Sam 23 Sep - 17:03 par coccinelle

Hébergeurs d’Images

*
Cliquez sur le lien !

Imagesia



Hostingpics

ZupImages
De Tout de Rien
Les thrillers
*



Bureaux de Vote
*

OUVERT 24h/24


SOYEZ le ......



Inscrivez-vous
...
vous serez accueillis
avec chaleur..


Clic => Accès direct
*

Navigation et S.O.S.
*
en cas de non accès
au forum

Info..navigation

clic => <=

Lien à enregistrer
favoris / Marques pages


***********************

Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/////////////////////////*/



Un soucis sur le PC
ou
votre soucis sur votre PC
posez votre question

clic => accès <=

*

Retour Page Accueil
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

coccinelle, Marialys, neurone

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév - 11:47

TOUR DE FRANCE 2013

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  héléma le Dim 30 Juin - 10:17

je me permets de poster un lien, dans lequel lance Armstrong est cité, disant cette phrase.

http://tempsreel.nouvelobs.com/sport/20130628.OBS5010/lance-armstrong-seme-des-clous-sur-la-route-du-tour.html
avatar
héléma

Date d'inscription : 29/05/2013

Nombre de messages : 930

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 30 Juin - 11:42

Tony Martin au départ de la 2e étape.


L'Allemand Tony Martin après une chute lors de la 1ère étape du Tour de France 2013

Au lendemain de sa terrible chute dans le final de la première étape, Tony Martin (Omega Pharma) a annoncé qu'il serait bien au départ de la 2e étape. "Bonne nouvelle. Tony Martin prendra le départ ce matin", a annoncé sa formation sur son compte Twitter. Les examens passés hier soir à Batsia n'ont pas révélé de fracture.

Le coureur allemand, qui a fait un petit malaise après l'arrivée (avec  perte de connaissance), a toutefois été victime d'une commotion cérébrale et  d'une contusion au poumon gauche. Il a également été touché en plusieurs endroits (hanche, poitrine, genou  gauche, épaule, dos) et a une blessure large (5 cm) et très profonde au coude  gauche, qui atteint ses muscles. Ces blessures sont un coup dur pour l'équipe Omega Pharma, détentrice du  titre mondial du contre-la-montre par équipes, avant l'épreuve du chrono par  équipes prévue mardi à Nice (25 km). Tony Martin est la locomotive de son  groupe dans cet exercice.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 30 Juin - 23:01



Tour de France: le Belge Jan Bakelants gagne l'étape Bastia-Ajaccio et le maillot jaune.

Le Belge Jan Bakelants fait coup double ce dimanche: il remporte la deuxième étape du Tour de France 2013 et le maillot jaune, après un tracé de 156km entre Bastia et Ajaccio.  

Il a distancé ses compagnons d'échappée dans le final puis a résisté au retour du premier peloton. Avant, sur la ligne, de précéder d'une seconde le Slovaque Peter Sagan et le PolonaisMichal Kwiatkowski.

L'Allemand Marcel Kittel, qui portait le maillot jaune au départ de Bastia, a été distancé dans la deuxième ascension du jour, le col de la Serra, tout comme nombre de sprinteurs dont Cavendish, Kristoff, Bouhanni, et Van Poppel. Le retard de Kittel dépassait ainsi cinq minutes à 60 kilomètres de l'arrivée.
Trois cols dont un deuxième catégorie

Un quatuor -Veilleux, Boom, Perez, Kadri- s'est dégagé dès les premiers kilomètres avant que Blel Kadri ne prenne les devants dans le col de la Serra. Thomas Voeckler a été vite repris mais Pierre Rolland (désormais maillot à pois de meilleur grimpeur) a continué son effort jusque dans la descente.

Le Britannique Froome, rejoignant le Français Cyril Gautier et Juan Antonio Flecha, a coupé son effort au bas de la descente du Salario avant qu'un groupe de six coureurs -Bakelants, Chavanel, Mori, Izagirre, Flecha, Fuglsang- ne se forme à 6 kilomètres de l'arrivée.

Les 198 coureurs du peloton étaient partis vers 13h40 sur fond de tensions après le désordre et les nombreuses chutes qui ont marqué l'arrivée de l'étape inaugurale samedi, remportée par l'Allemand Marcel Kittel qui avait endossé le maillot jaune.

Même l'Allemand Tony Martin (Omega Pharma), un des plus lourdement touchés dans la dernière chute samedi, s'était élancé avec les autres coureurs, sous le soleil corse.

L'étape passait par la ville de Corte sur une route de moyenne montagne. Trois cols, le plus significatif étant celui de Vizzavona (4,6 km à 6,5 %) classé en deuxième catégorie, étaient à franchir avant la longue descente vers Ajaccio.

LES CLASSEMENTS :



















Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 30 Juin - 23:11

L’inattendu Jan Bakelants (RadioShack) a remporté à Ajaccio une 2e étape du Tour de France 2013 animée par Pierre Rolland ou Chris Froome ! Le coureur belge, vainqueur d’un souffle devant Peter Sagan, endosse le Maillot jaune.

Le parcours du jour : Bastia - Ajaccio (156 km)
Paysages somptueux et premiers reliefs se dressaient devant le peloton, avec une traversée d’Est en Ouest de la Corse. Une étape relativement courte, ornée de quatre difficultés dont le col de Vizzavona (2e cat., 1163m) au km 95,5. La délicate côte du Salario (1 km à 8,9 %) compliquait les desseins des sprinteurs, à 12 km d’une arrivée jugée dans le cadre majestueux de l’archipel des Sanguinaires.  

Le résumé de l’étape :
Le terrain de jeu corsé de l’Ile de Beauté promettait certes pièges et opportunités. Mais qui aurait pu prédire que des favoris, et pas des moindres, se dévoileraient dès la 2e étape du Tour ? Ça promet pour la suite, et notamment pour une 3e étape lundi encore plus casse-pattes. Rapidement, une échappée de quatre coureurs se constituait (Kadri, Veilleux, Perez Moreno et Boom, déjà là samedi). Mais à mi-parcours déjà, le col de la Serra (3e cat.) élimait le groupe d’attaquants. Au même moment, le peloton s’affinait précocement sous l’impulsion de la Fdj.fr. Le train imprimé par la formation de Thibaut Pinot provoquait les pertes, entre autres, du Maillot jaune Marcel Kittel et de Mark Cavendish, qu’on ne reverrait plus.

Seul rescapé à l’avant, Blel Kadri était rapidement dépassé dans le col de Vizzavona par Pierre Rolland. Lancé dans un baroud un peu fou, le leader Europcar, nouveau maillot à pois, se relevait néanmoins, après avoir mis la Sky, vigilante, à contribution. Puis, Christopher Froome en personne (!) se lançait à la poursuite de Cyril Gautier dans la descente du Salario, à 12 km de la fin. Ambition ou nervosité ? Son attaque restait en tout cas au stade de l’escarmouche. Pas celle de Jan Bakelants. L’inattendu Belge (RadioShack) s’enfuyait sous la flamme rouge d’un petit groupe de six coureurs qui comprenait Sylvain Chavanel, et résistait pour quelques centièmes au retour d’un peloton réglé par Peter Sagan, pour signer le plus grand exploit de sa carrière.

Au classement général :
Première victoire en carrière et Maillot jaune, Jan Bakelants ne pouvait rêver plus belle journée. «J’ai dû attendre cinq ans pour en arriver là, mais quelle journée !», lâchait, au bord des larmes, le vainqueur du Tour de l’Avenir en 2008. L’ancien espoir belge (vainqueur de Liège-Bastogne-Liège espoirs) a parfaitement manœuvré dans le final au sein d’un groupe de six. «J’ai pris un relais et j’ai vu qu’ils ont hésité. Je crois que «Chava» (Ndlr : Sylvain Chavanel, qui fêtait son 34e anniversaire) préférait que ce soit moi qui gagne plutôt qu’un gars dans sa roue». Puisque tout le monde a été classé dans le même temps samedi, le Belge s’empare de la tête du général avec une seconde d’avance sur David Millar et le Français Julien Simon. Le puncheur de la Sojasun aura une belle carte à jouer lundi sur un terrain encore mouvementé.

Le perdant du jour :
La vie en jaune de Marcel Kittel aura été des plus courtes. Victime, comme la majorité des sprinteurs, du relief de l’étape et du coup d’accélérateur de la Fdj.fr dans le col de la Serra, l’Allemand n’aura goûté aux joies de leader du Tour de France qu’une petite journée. Le sprinteur d’Argos-Shimano est arrivé avec un retard de 17’35’’au sein d’un gruppetto d’une cinquantaine de coureurs. Kittel conserve néanmoins son maillot vert pour quatre points devant Peter Sagan (47 à 43).

Le chiffre : 12’44’’
Pas dans une très grande forme, Jérôme Coppel, 13e du général en 2011 et 21e en 2012, a déjà perdu tout espoir de bien figurer au classement en concédant 12’44’’ ce dimanche. Une journée noire pour Cofidis puisque l’autre leader, Rein Taaramae, a lâché 5’39’’.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 9:17

Etape du jour : AJACCIO - CALVI

1- Le parcours :



2- Le profil :





AJACCIO :



Cité impériale mais également territoire nature réputé pour son climat exceptionnel, Ajaccio, ville natale de Napoléon Bonaparte, n'est devenue française qu'en 1769, peu de temps avant la naissance de l'empereur.

Ce parfum de l'histoire est encore perceptible partout dans la ville où tout rappelle l'Empire : les places, les statues et, bien sûr, la maison natale de Napoléon, devenue le Musée National de la Maison Bonaparte, ou bien encore le Palais Fesch musée des beaux-arts, du nom du propriétaire, oncle du souverain et grand collectionneur de peintures italiennes. Près du port Tino Rossi et de l'hôtel de ville, un marché aux milles saveurs présente les spécialités locales que sont les feuilletés aux herbes, les beignets au brocciu, la charcuterie, les fromages de chèvre et de brebis, le miel, les clémentines… Tout à côté, ce sont les pêcheurs qui vous offrent toutes les richesses de la mer, oursins, langoustes, pêche locale… Enfin, Ajaccio c'est aussi un art de vivre ‘'à l'ajaccienne'', une manière de prendre son temps autour d'un verre, de déjeuner en terrasse, en ville ou au bord de l'eau, de profiter en douceur du temps qui passe.


CALVI



Calvi est la capitale économique et touristique de la Balagne, région qui se situe sur la côte nord-ouest de l'île. Christophe Colomb, dit-on, y serait né ainsi qu'une stèle vient le rappeler sur les remparts de la citadelle. Symbole de la ville, cette citadelle fut érigée au XVe siècle, à l'époque de l'occupation génoise. Ses ruelles pittoresques forment un véritable labyrinthe où il fait bon se perdre tandis que, en contrebas, se trouve le port parsemé de bars et de restaurants proposant un cadre idéal pour boire un verre ou pour profiter d'un dîner romantique. Calvi constitue également une destination idéale de vacances. Sa plage longue de quatre kilomètres offre toute une palette d'activités telles que ski nautique, jet-ski, windsurf ou parachute ascensionnel. Autour de la ville, ce sont 250 kilomètres de chemins de randonnée qui ont été réhabilités et balisés et, que l'on soit randonneur confirmé ou débutant, chacun y trouve son bonheur. Ainsi, adeptes des plaisirs du littoral ou de farniente, amoureux de la nature aux parfums du maquis, grands épicuriens ou sportifs avertis… tout le monde est le bienvenu sous le soleil de Calvi.

Les difficultés de la journée :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 11:53




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 14:43


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 15:02


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 15:20


CLASSEMENT PROVISOIRE APRES 2h 19 DE COURSE.







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 15:23


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 15:31


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 15:46


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 16:02


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 16:11


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 16:26


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 16:43

VAINQUEUR DE L'ETAPE :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 22:10



Tour de France - Étape 3 : Gerrans s'impose, Rolland en impose

Si l'Australien s'est imposé au sprint, la défense du maillot à pois par le Français d'Europcar en a laissé plus d'un admiratif. Explications.



Le scénario du jour : le calme la journée, la furie de Calvi à l'arrivée

Le Tour de France est l'épreuve reine. Pour les spectateurs, les téléspectateurs, mais surtout pour les coureurs. Alors, chaque équipe et chaque cycliste souhaitent maîtriser au mieux les scénarios, journée après journée. C'est l'enseignement de cette 3e étape, enchaînement de routes sinueuses sur la côte est de Corse entre Ajaccio et Calvi. Appréhendant le fait de perdre le maillot jaune, l'équipe RadioShack de Jan Bakelants a, entre autres, veillé à ce que les écarts avec les échappés restent toujours surmontables. De quoi donner des idées aux équipes de sprinteurs, si heureux de se rendre compte que cette étape pouvait leur être dévolue.

Alors, à moins de trois kilomètres de l'arrivée, cette masse colorée a englobé les derniers récalcitrants, dont Pierre Rolland (Europcar) - qui a vaillamment protégé son maillot à pois - et Sylvain Chavanel (Quick-Step), qui commence à être habitué aux coups d'épée dans l'eau, au lendemain d'une dernière tentative. Le sprint était inévitable, le vainqueur, lui, moins attendu. L'Australien Simon Gerrans (Orica-GreenEdge), vainqueur de Milan-San Remo en 2012, devance de quelques centimètres le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) pour qui le Tour est moins souriant que l'an passé où il s'était imposé à trois reprises. Le vainqueur remporte ainsi une nouvelle étape dans les grands Tours, lui qui s'était imposé durant la Vuelta et le Giro (les Tours d'Espagne et d'Italie). Surtout, cette victoire ultra-rapide a de quoi faire oublier le car de son équipe qui bloquait, il y a trois jours, la ligne d'arrivée.

Le peloton trop rapide

De la furie de Calvi en cette fin d'étape au calme du départ à Ajaccio, 145,5 km étaient à parcourir aujourd'hui. Et en début d'étape, comme à l'habitude depuis le début de ce Tour, une échappée de cinq coureurs va se constituer dès les premiers kilomètres. Comme son coéquipier Blel Kadri la veille, le Français Sébastien Minard fait partie de ce club des cinq avec deux autres tricolores : Cyril Gautier, qui a tenté une échappée en fin d'étape la veille, et le jeune Alexis Vuillermoz (Sojasun), qui dispute son premier Tour. À leurs côtés, le Hollandais Lieuwe Westra (Vacansoleil), initiateur de cette échappée, et Simon Clarke (Orica-GreenEdge). L'Australien, désigné combatif du jour, va se rappeler au bon souvenir de sa Vuelta (le tour d'Espagne de l'an passé) où il avait été distingué meilleur grimpeur. Aujourd'hui, il a raflé l'ensemble des bonifications pour le maillot à pois dans les trois premières ascensions.

Toutes les bonifications ? Toutes, sauf les cinq points de la dernière ascension, le col de Marsolino. Piqué au vif, Pierre Rolland (Europcar) quitte le peloton et dépasse l'Australien, avec une impression de facilité qui fait tant espérer pour le franchissement des Alpes, dans deux semaines. En tête, le Français ne résiste pas au peloton, malgré une virée de quelques kilomètres en tête avec Sylvain Chavanel. Le peloton était décidément trop rapide. Et dans la course des bolides, c'est Simon Garrans qui s'est montré le plus rapide.

Les maillots distinctifs : Pierre Rolland au courage

Le cyclisme est un sport d'équipe. L'adage paraît simpliste, mais permet à Jan Bakelants, bien soutenu par ses coéquipiers, de rejoindre le peloton de tête lors du sprint et de conserver son maillot jaune. Son maillot à pois, Pierre Rolland est allé quant à lui le sauver seul lors de la dernière difficulté de la journée. Troisième hier, quatrième aujourd'hui, Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick-Step) conserve son maillot blanc de meilleur jeune. Le Polonais, discrètement, s'insère dans la cours des grands. Et attend le bon moment pour s'imposer et démontrer tout son talent. Enfin, le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) se console de sa défaite - 2e aujourd'hui - en arborant le maillot vert qu'il portait déjà, l'année dernière, sur les Champs-Élysées.
Les abandons : le "petit Tour" de Kashechkin et Bagot

Heureusement, les violentes chutes de la première étape n'ont pas entraîné d'abandons dans le peloton. Certes, nombre de coureurs - dont l'un des favoris, Alberto Contador (Saxo-Tinkoff) - arborent depuis cette fin d'étape mouvementée des éraflures ou de légères séquelles, mais rien qui puisse les empêcher de poursuivre le Tour. Les premiers abandons ont néanmoins eu lieu aujourd'hui. Au kilomètre 10, le Kazakh de l'équipe Astana, Andrey Kashechkin, pose le pied à terre, handicapé par des maux d'estomac. Plus tard, le Français de Cofidis Yoann Bagot, qui disputait son premier Tour de France à 25 ans, a lui aussi abandonné pour des symptômes similaires. Ils sont désormais 196 coureurs à poursuivre l'aventure en métropole. Direction Nice, demain, pour un contre-la-montre par équipe.

LES CLASSEMENTS :

1- L'ETAPE.



2- LE GÉNÉRAL.



3- LE MAILLOT VERT.



4- LES GRIMPEURS.




5- LES JEUNES.



6- LES ÉQUIPES.



7- LE PLUS COMBATIF.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Lun 1 Juil - 23:24


Le peloton vu du ciel....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mar 2 Juil - 9:33


Contre la montre par équipe Nice-Nice 25 Km.














Dernière édition par Woody le Mar 2 Juil - 12:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mar 2 Juil - 11:44

L’ordre de départ du contre-la-montre.

Les 22 formations vont s'élancer dans l'ordre inverse du classement par équipes. Alberto Contador (Saxo Bank-Tinkoff) sera mieux placé car il part après le favori Chris Froome (Sky) et connaitra donc son temps de passage. L'équipe du maillot jaune Jan Bakelants (RadioShack) sera la dernière à prendre la route.


15h15 : Argos-Shimano (Marcel Kittel)
15h19 : Omega Pharma-Quick Step (Mark Cavendish)
15h23 : Lotto-Belisol (André Greipel)
15h27 : Cannondale (Peter Sagan)
15h31 : Cofidis (Jérôme Coppel)
15h35 : Fdj.fr (Thibaut Pinot)
15h39 : Belkin (Bauke Mollema)
15h43 : Garmin-Sharp (Ryder Hesjedal)
15h47 : Euskaltel (Mikel Nieve)
15h51 : Team Sky (Chris Froome)
15h55 : Katusha (Joaquim Rodriguez)
15h59 : Sojasun (Julien Simon)
16h03 : Astana (Jakob Fuglsang)
16h07 : Movistar (Alejandro Valverde)
16h11 : Saxo Bank-Tinkoff (Alberto Contador)
16h15 : Europcar (Pierre Rolland)
16h19 : Ag2R-La Mondiale (Jean-Christophe Péraud)
16h23 : Orica-Greenedge (Stuart O'Grady)
16h27 : Lampre-Merida (Damiano Cunego)
16h31 : Vacansoleil-DCM (Thomas de Gendt)
16h35 : BMC (Cadel Evans)
16h39 : RadioShack-Leopard (Jan Bakelants)

POSITIONS AVANT LE DEPART.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mar 2 Juil - 20:02


Tour de France - Étape 4 : Orica-GreenEdge et Gerrans, si loin du bus

L'équipe australienne a remporté le contre-la-montre et a permis à son coureur de revêtir le maillot jaune.
Et d'oublier le ridicule incident du premier jour.


Le scénario du jour : le chrono dans la peau

Lors de la première journée, leur bus avait bloqué la ligne d'arrivée. Depuis, la formation australienne Orica-GreenEdge est plutôt du genre à débloquer des situations. Et cela, avec un scénario en deux actes. Hier, l'Australien Simon Gerrans met un boyau devant la roue de Peter Sagan et savoure une précieuse victoire. Aujourd'hui, c'est toute l'équipe qui renverse un scénario écrit d'avance. Seuls "les verts" d'Orica ont réussi, en effet, à aller chercher les Omega Pharma-Quick Step d'une petite seconde, au bout de la promenade des Anglais. Suffisamment pour monter sur le podium, oublier le bus et s'offrir le maillot jaune : Simon Gerrans, qui portait ce maillot sur le Tour de l'avenir 2008, le revêt aujourd'hui sur la Grande Boucle.

La journée avait commencé comme elle a terminé : les yeux rivés sur les chronomètres. Un seul a affolé les observateurs. Celui de l'équipe Omega Pharma-Quick Step. Deuxième à franchir la ligne, ils terrassent la concurrence en 25'57'' et une moyenne impressionnante de 57,800 km/h. À la baguette, le Français Sylvain Chavanel, attaquant malheureux en Corse devenu aujourd'hui le visage déterminé de la formation belge. Son coéquipier, l'Allemand Tony Martin, victime d'une chute le premier jour, a tenu son rang avec cran, lui qui est l'actuel champion du monde du contre-la-montre individuel.

Les Britanniques grimacent sur la promenade des Anglais


Derrière, les formations s'activent pour faire mieux. En vain. Première formation à céder : les Garmin, pourtant vainqueurs du dernier exercice en date sur le Tour de France, aux Essarts en 2011. L'un de ses coureurs, David Millar, a du mal à cacher sa déception. Plus tard, d'autres Britanniques vont grimacer sur la promenade des Anglais. L'équipe Sky du grand favori Christopher Froome, qui pousse les siens en fin d'étape, échoue à deux secondes de la Garmin. Surtout, dans un exercice qu'il affectionne, il ne compte que six secondes d'avance sur son grand rival, Aberto Contador. L'Espagnol, avec panache, démontre qu'il fait bien partie du cercle très fermé des favoris pour triompher, dans moins de deux semaines, sur les Champs-Élysées.

Les classements distinctifs : le maillot jaune change (encore) d'épaules

Pour la troisième fois en quatre jours, le leader du classement général change. La performance d'Orica-GreenEdge permet au vainqueur de la veille, Simon Gerrans, de devenir le septième Australien de l'histoire à porter le maillot jaune. Quatrième du général à une seconde du vainqueur de Milan-San Remo 2012, le Polonais Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step) conserve quant à lui son maillot blanc de meilleur jeune. Deux maillots distinctifs, en revanche, ne pouvaient pas changer de "porteurs" aujourd'hui : le maillot vert et celui à pois. En effet, aucun point ne leur était attribué aujourd'hui. Le Slovaque Peter Sagan (Cannondale) conserve donc celui de meilleur sprinteur, et le Français Pierre Rolland (Europcar), celui de meilleur grimpeur.

LES CLASSEMENTS:

1- LE GENERAL:



2- LES SPRINTEURS:



3- LES GRIMPEURS:



4- LES JEUNES:



5- LES ÉQUIPES:


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 9:54


CAGNE-SUR-MER - MARSEILLE  228 Km 500



LE PARCOURS:


LE PROFIL:








Etape 5 : Mark Cavendish lèvera-t-il enfin les bras ?

Entre Cagnes-sur-Mer et Marseille, les coureurs vont respirer un peu. Fini les casse-pattes corses, place à un parcours rectiligne. Piégés lors des précédentes étapes, les sprinteurs auront à cœur de briller.
Les sprinteurs devraient tenir leur revanche cet après-midi à l’arrivée à Marseille. Oublié le tracé accidenté de la Corse qui leur a joué des tours, place à un parcours tout plat pour cette cinquième étape. Le Britannique Mark Cavendish aura à cœur de lever enfin, serions nous tenté de dire, les bras pour empocher ainsi son 24ème bouquet sur le Tour de France. Le coureur d’Omega Pharma Quick-Step devra toutefois se méfier d’André Greipel, qui à trois reprises l’année dernière, a réussi à passer la ligne d’arrivée en vainqueur. Autre concurrent de taille, le Français Nacer Bouhanni, qui tentera de griller la politesse au « Cav » ou encore Marcel Kittel, le vainqueur de la première étape et le premier maillot jaune de ce 100ème Tour de France. Tous ces purs sprinteurs devront garder un œil attentif sur Peter Sagan. Bien que l’arrivée lui soit moins favorable que celles d’Ajaccio ou de Calvi, orgueilleux, le Slovaque voudra faire parler sa pointe de vitesse pour faire oublier ses deux deuxièmes places.

Le scénario des trois premières étapes devrait se répéter. Les valeureux fuyards partis dans l’échappée matinale seront rejoints à quelques kilomètres de l’arrivée par un peloton mené par les équipes de sprinteurs. Une physionomie de course qui devrait faire les affaires de Simon Gerrans, l’actuel porteur du maillot jaune. Sans problème mécanique et en l’absence de chute, l’Australien conservera une journée supplémentaire sa tunique de leader. La bagarre pour le maillot vert s’annonce quant à elle plus acharnée. Peter Sagan n’ayant que 17 points d’avance sur Marcel Kittel. Cette étape longue de 228,5 kilomètres va permettre aux coureurs de souffler un peu et de récupérer après les escapades corses et le périlleux contre-la-montre par équipes d’hier.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 9:56

Un éclopé exclu du Tour pour sept secondes


Si vous ignoriez qu'Edward King courait le Tour de France, vous saurez désormais que l’Américain de la Cannondale en a été exclu mardi soir à l'issue du contre-la-montre par équipes de Nice, dans des circonstances qui commencent doucement à faire polémique.

Résumons le bazar.
"Ted" King, 30 ans, était aligné pour la première fois de sa discrète carrière au départ de la Grande Boucle, samedi dernier à Porto-Vecchio. Ce jour-là, il a eu l'occasion de goûter le bitume français, lors de la chute massive à quelques kilomètres de l'arrivée à Bastia, qui a également mis à terre Alberto Contador, Mark Cavendish et Peter Sagan, qu'il est habituellement chargé d'emmener dans les sprints. L'Américain a pu repartir et venir à bout de l'étape, ainsi que des deux suivantes, malgré une douloureuse blessure à l'épaule.

   Seulement, mardi, la 4e étape posait un épineux problème : les vélos utilisés pour le contre-la-montre par équipes imposaient une position bien trop douloureuse pour le coureur, qui décida donc de se servir d'un vélo traditionnel. Evidemment, avant même la fin du premier kilomètre, le pauvre Ted était largué, et s'est donc vu contraint de disputer un contre-la-montre-par-équipes-mais-individuel-quand-même.

Mis au supplice pour son épaule en charpie, il a franchi la ligne en larmes, et en 32 minutes et 32 secondes. Or, il fallait arriver en moins de 32 minutes et 25 secondes (c'est-à-dire le temps de l'équipe victorieuse, Orica-GreenEdge - 25 minutes et 56 secondes -, plus 25%), pour ne pas être déclaré hors-délai. Raté, donc. Sept secondes trop tard.

L'intransigeance d'ASO, qui applique le règlement à la lettre, suscite un début de tollé sur Twitter où l'on réclame la réintégration, pour la 5e étape, aujourd'hui entre Cagnes-sur-mer et Marseille, d'un coureur qui a fait preuve d'un courage exemplaire. Le peloton pourrait aller jusqu'à manifester pour obtenir l'annulation d'une décision basée sur des "règles absurdes", explique le vétéran du Tour, Jens Voigt, 41 ans.
 
Dans la soirée d'hier, Ted King a même reçu le soutien de Lance Armstrong, qui pronostique une issue favorable pour son compatriote. Pas sûr que cela joue en sa faveur à l'heure actuelle.

Affaire à suivre..............

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 12:34

Et 3 en moins........


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 14:20

......Surprise............


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 15:14

Le peloton revient sur les échappés....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 19:40


CAVENDISH DE RETOUR....


Les marins qui débarqueront sur la plage du Prado dans moins de trois semaines pour l'arrivée du Tour de France à la voile peuvent méditer sur la méthode Cavendish, et pourquoi pas trouver une source d'inspiration chez le champion du monde 2011, qui a retrouvé toute sa vitalité et son efficacité à Marseille. Le leader de l'équipe Omega Pharma Quick Step, privé de sprint sur l'île de Beauté, a mobilisé ses coéquipiers pour prendre le contrôle de la course sur les 50 derniers kilomètres, où leurs maillots bleu et blanc ont été omniprésents. Soutenu par ses hommes pour franchir le col de la Gineste, Cavendish a ensuite pu s'appuyer sur une mécanique bien huilée dans les 3 derniers kilomètres. C'est notamment avec l'aide de Gert Steegmans, son accompagnateur dans la dernière ligne droite, que Cavendish a pu placer une accélération redoutable et aller chercher sa 24ème victoire d'étape sur le Tour de France. La première cette année. La première avec Omega Pharma Quick Step.  

De Gendt à la chasse aux pois
En quittant Cagnes-sur-Mer, Thomas De Gendt (VCD) décide de tirer profit de sa position déjà éloignée au classement général. Il lance un mouvement dans le premier kilomètre de course, suivi par Yukiya Arashiro, Kevin Reza (EUC), Alexey Lutsenko (AST), Romain Sicard (EUS), et Anthony Delaplace (SOJ). L'association obtient rapidement la bénédiction du peloton, avec un écart déjà supérieur à 10 minutes après 15 kilomètres de course. L'ascension de la côte de Grasse donne à De Gendt la possibilité de se tourner vers de nouveaux objectifs : il attaque en vue du sommet pour débuter sa chasse aux points des grimpeurs.

Greipel en appétit
Les six hommes de tête obtiennent un écart maximal de 12'45'', enregistré au km 37, et bénéficient durablement de la liberté accordée par le peloton. Mais les manœuvres commencent en douceur dès l'approche du sprint intermédiaire de Lorgues, où André Greipel montre une nouvelle fois son intérêt pour le maillot vert, en prenant les 9 points de la 7ème place. L'équipe Lotto est d'ailleurs la première à dépêcher des coureurs à l'avant du peloton, en renfort d'Orica-GreenEdge. Argos-Shimano se joint également à l'effort à l'entrée dans les cent derniers kilomètres, soit bien avant les équipiers de Mark Cavendish, qui font leur apparition à 50 km de l'arrivée. A ce stade, l'échappée a perdu Romain Sicard et Anthony Delaplace, mais conserve 6' de marge.

224 km d'échappée pour Lutsenko
L'aventure se poursuit donc à quatre. Pour eux, le défi débute réellement à 20 km de la ligne, avec un avantage de 2'05''. La montée vers le col de la Gineste révèle la difficulté de l'entreprise, puisque De Gendt, Reza, Arashiro et Lutsenko n'ont plus que 20'' d'avance à la bascule. Le coureur kazakhe plonge en solitaire dans la descente sur Marseille. Il est rejoint par Kevin Reza, mais leur résistance au peloton ne dure que jusqu'aux 4 derniers kilomètres. C'est le moment où les équipes des sprinteurs se lancent dans la préparation de l'explication finale, avec Omega Pharma Quick Step aux commandes. Les coureurs de Lotto-Belisol occupent également le terrain pour lancer Andre Greipel. Mais dans les deux cents derniers mètres, Mark Cavendish jette toute son énergie pour aller chercher sur la ligne sa 24ème victoire d'étape sur le Tour de France. Cette fois-ci devant Boasson Hagen et Sagan.


Mark Cavendish : « C'est mon job »

« La pression est partie, maintenant que nous avons gagné une étape du Tour de France. Cela aurait été génial de gagner hier, mais il ne faut pas sous-estimer les efforts nécessaires pour enlever une étape sur cette course. Chaque année, il faut tout donner pour y arriver. Et cette équipe a été bâtie avec cet objectif. En plus, Michal Kwiatkowski fait un travail incroyable : il porte le maillot blanc, et il joue son rôle d'équipier car nous sommes tous investis dans les sprints.
Je ne me sentais pas très bien ce matin, mais quand les autres se donnent de cette façon, c'est important de les récompenser. C'est une motivation supplémentaire de savoir qu'il faut aussi que cela marche pour cette raison. Quand j'ai vu que nous entrions dans la montée de la Gineste, je me suis rappelé que j'étais déjà venu là il a quelques années, pour le Grand Prix La Marseillaise, ma première course professionnelle. A l'époque, Jérémy Hunt avait gagné la course, alors je me suis dit ‘s'il a pu y arriver, je dois pouvoir le faire aussi'.
Avec Geert Steegmans, je n'ai quasiment rien eu à faire aujourd'hui. Toute la journée je suis resté derrière lui, il me protégeait du vent. Il est resté avec moi dans la dernière ascension, puis dans le final il a été tellement rapide quand j'étais dans sa roue, que je n'ai pas eu besoin d'accélérer. J'ai juste maintenu le rythme dans les 250 derniers mètres. C'est mon job chez Omega : venir ici et gagner des étapes. C'est ce que nous avons fait aujourd'hui. »

LES CLASSEMENTS:

1- L’ÉTAPE:



2- LE GÉNÉRAL:



3- LES SPRINTEURS:



4- LES GRIMPEURS:



5- LES JEUNES:



6- LES ÉQUIPES:



7- LE PLUS COMBATIF:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 20:07


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 3 Juil - 21:58

mon poisson-pilote a fait un travail exceptionnel:
"]


Chute du peloton à 15 Km de l'arrivée:
"]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 9:07

ETAPE DU JOUR: AIX-EN-PROVENCE  MONTPELLIER 176Km 500

LE PARCOURS:


LE PROFIL:







Étape 6 : Et de deux pour Mark Cavendish à Montpellier ?

Mark Cavendish a enfin pu lever les bras, hier, à Marseille et empocher ainsi son 24ème bouquet sur le Tour de France. Aujourd’hui à Montpellier, le champion d’Angleterre pourrait bien récidiver tellement le parcours de cette étape qui relie Aix-en-Provence à la préfecture de l’Hérault est propice aux sprinteurs. Comme hier, sur les 176,5 kilomètres de l’étape pas de difficultés particulières à noter. Seul le col de la Vayède (4ème catégorie) au kilomètre 68 viendra mettre un peu de piments dans la course. L’échappée devrait être encore une nouvelle fois avalée par le peloton à quelques kilomètres seulement de la lignée d’arrivée. A moins que les équipes de sprinteurs ne se mettent en ordre de bataille laborieusement, ce qui permettrait aux fuyards de conserver quelques secondes d’avance pour, pourquoi pas, se disputer la victoire. Pourtant rien n’est moins sûr car si Cavendish à remporter son bouquet, pas André Greipel, ni Peter Sagan, ni Nacer Bouhanni qui a chuté hier. Revanchards, ces coureurs voudront eux aussi remporter une étape.
Cette journée s’annonce encore tranquille pour le maillot jaune, Simon Gerrans. Comme hier, sauf chute, l’Australien devrait conserver, ce soir, sa tunique de leader à moins qu’un coureur dans la même seconde que lui au classement général ne réussisse à prendre quelques secondes d’avance sur le peloton lors de l’emballage final. Sylvain Chavanel en est capable. Mais pas sûr que les sprinteurs lui laissent réaliser son vœu car en plus de la victoire d’étape, ils se bataillent pour le classement à points. Peter Sagan partira avec le maillot vert sur les épaules grâce à sa troisième place obtenue hier à l’arrivée à Paris. Le Slovaque devra absolument faire une place à Montpellier s’il veut conserver sa tunique car « le Cav » se rapproche à grands pas. Seuls 35 points séparent les deux hommes. Sachant qu’une victoire rapporte 45 points, le coureur de Cannondale sait donc ce qu’il doit faire pour conserver son bien.


Le profil de l’étape Aix-en-Provence Montpellier :

176,5 km en bord de mer. Attention au vent et donc aux bordures ! Les leaders de ce Tour de France 2013 seront nerveux à l'image d'un vent pouvant souffler dans plusieurs directions. Une étape plate entre Aix-en-Provence et Montpellier avec une toute petite difficulté montant à 7% : le massif des Alpilles, dans les Baux-de-Provence à 108,5 km de l'arrivée.

Qui peut gagner l’étape Aix-en-Provence Marseille ?

Vu le profil de l'étape, l’échappée devrait facilement être rattrapée : la route est large et roule bien. Les sprinteurs sont évidemment favoris pour cette étape.

Mark Cavendish : Le Britannique a obtenu sa 24ème victoire sur le Tour de France hier. Il a littéralement laissé sur place Peter Sagan ou encore André Greipel. Il n'était pas au mieux au début de ce Tour de France face à plusieurs difficultés et notamment les étapes corses. Le coureur de Sky-Procycling (3 victoires d’étape l’an passé et 5 victoires sur le dernier Tour d'Italie) peut logiquement réaliser ce jeudi un doublé.

Peter Sagan : Le coureur slovaque au maillot vert ne semble pas avoir trop souffert de sa chute du premier jour. Il a d’ailleurs failli remporter la troisième étape face à Simon Gerrans, cela s’est joué à quelques centimètres… Plus compliqué pour lui, par contre, mercredi, face à Mark Cavanedish. Le puncheur de Cannondale peut tout de même espérer une victoire à Montpellier.

André Greipel : Le sprinteur allemand s’est fait remarquer dès la 1ère étape en raflant des points au sprint intermédiaire face à Cavendish et Sagan. Il était également dans le quatuor de tête mercredi à Marseille. Il a remporté trois étapes l’an passé sur le Tour (à Rouen, Saint-Quentin et Le Cap d’Agde)

Marcel Kittel : Il a chuté lors de la dernière étape à 17 km de l'arrivée à Marseille et s'est ensuite fait distancer par le peloton. Mais il a remporté la première étape du Tour cette année (grâce à la chute des autres favoris ?) et était donc le premier maillot jaune de la 100ème édition. Si l’Allemand d’Argos-Shimano a souffert dans les cols corses, il se resaisira sûrement sur les prochaines étapes... Cette année, il a également gagné une étape sur Paris-Nice.

Le maillot jaune : Il pourrait quitter épaules de l'Australien Simon Gerrans. Après la chute à quelques centaines de mètres de l'arrivée à Marseille, la tête du peloton a été classé dans le même temps que Mark Cavendish. Le français Sylvain Chavanel est à une seconde du leader australien, tout comme le polonais Michal Kwiatkowski et Christopher Froome ou Edvald Boasson Hagen sont à trois secondes. L’étape Aix-en-Provence Montpellier va de nouveau permettre aux sprinteurs de s’exprimer, avec une arrivée en peloton, disputée au sprint.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:13

NON PARTANT CE MATIN...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:15


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:16


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:19


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:22


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:23


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:35


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:45


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 16:52


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 4 Juil - 17:03


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum