EN PENTE DOUCE
IMPORTANT aux INSCRITS

à la lecture de ce message vous êtes déconnecté(e)s !!!
------------------------------------------
ATTENTION :

l'hébergeur vous déconnecte obligatoirement chaque fin de mois !
Pour accéder, en tant que membre enregistré : Veuillez vous reconnecter, au forum..
Cela peut, aussi, être opérationnel pendant 2/3 jours.

//
les Administrateurs, d' E.P.D..
L’actualité de saison
*


*


*

Derniers sujets
»  les dessins !
Aujourd'hui à 14:55 par lilas

» mon coin !
Aujourd'hui à 14:54 par lilas

» triste epoque !
Aujourd'hui à 12:51 par neurone

» " Prénom à Féter et Ephémérides du Jour "
Aujourd'hui à 11:49 par lilas

» " Mots Finissant Par " ON "
Aujourd'hui à 11:44 par marie

» citations - pensee !
Aujourd'hui à 11:38 par marie

» la question
Aujourd'hui à 8:17 par hulotte

»  " Jeux des Phrases " avec le mot précédant "
Hier à 11:56 par marie

» nos jeux aux pieds de Notre- Dame de Paris
Mar 19 Sep 2017 - 11:48 par marie

» Le Chat de Geluck !!!
Mar 19 Sep 2017 - 11:10 par rosine

» "On n'est pas couché"
Lun 18 Sep 2017 - 20:30 par Annick

» prenez vos stylos posez vos téléphones
Lun 18 Sep 2017 - 0:41 par Annick

Hébergeurs d’Images

*
Cliquez sur le lien !

Imagesia



Hostingpics

ZupImages
De Tout de Rien
Les thrillers
*



Bureaux de Vote
*

OUVERT 24h/24


SOYEZ le ......



Inscrivez-vous
...
vous serez accueillis
avec chaleur..


Clic => Accès direct
*

Navigation et S.O.S.
*
en cas de non accès
au forum

Info..navigation

clic => <=

Lien à enregistrer
favoris / Marques pages


***********************

Pour rafraichir
l'écran "F5 "
clic ici"



*/*/////////////////////////*/



Un soucis sur le PC
ou
votre soucis sur votre PC
posez votre question

clic => accès <=

*

Retour Page Accueil
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 13 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 12 Invités :: 1 Moteur de recherche

Madolaine

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 394 le Sam 26 Fév 2011 - 11:47

TOUR DE FRANCE 2013

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Annick le Mer 10 Juil 2013 - 15:55

Et bien Woody, il ne s'est pas loupé dans sa chute, Tony Martin.Shocked
Mais cela ne semble pas avoir affecté ses moyens.
Ils doivent avoir chaud,les pauvres !






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 69266

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 10 Juil 2013 - 19:49



UN MONT, DEUX MAITRES!!

Le site exceptionnel du Mont-Saint-Michel accueillait pour la deuxième fois de son histoire les coureurs du Tour de France, qui se sont départagés sur l'exercice athlétique du contre-la-montre individuel. Maître de la discipline, Tony Martin s'engageait dans le défi après une semaine rendue particulièrement douloureuse par une sévère chute dans la première étape du Tour. Malgré cela, le coureur allemand a bouclé le parcours à une moyenne de 54,27 km/h, qui lui a assuré le gain de sa 2ème étape sur le Tour de France, après son succès à Grenoble en 2011. En fin de programme, son temps de référence a été menacé par Chris Froome, auteur lui aussi d'une performance de tout premier rang. Le Maillot Jaune bute à 12'' de Tony Martin, mais éloigne en revanche dans des proportions importantes tous ses rivaux pour le titre. Son premier poursuivant reste Alejandro Valverde, mais pointe maintenant à 3'25'' au classement général.

Tuft mate « la Bête »
Dmitriy Muravyev a l'honneur, réservé au dernier du classement général, de s'élancer le premier sur le parcours de prestige de ce contre-la-montre. Mais il est privé du plaisir d'inaugurer la ligne d'arrivée du Mont-Saint-Michel par Svein Tuft, qui s'est donné la peine de le dépasser en route. Le coureur d'Orica-GreenEdge, huit fois sacré champion du Canada du chrono, s'installe même durablement en tête du classement après avoir remporté son match avec Lieuwe Westra, champion des Pays-Bas.

Tony Martin prend la main
Près de deux heures plus tard, Jérémy Roy s'intercale le premier entre les temps de Tuft et Westra, à 8' du temps de référence. Mais le chrono s'emballe un peu plus sérieusement avec les arrivées de Thomas De Gendt, leader durant une petite minute… le temps de voir débouler Tony Martin. Comme prévu, le champion du monde de la spécialité prend ses distances, avec 1'01'' de mieux que De Gendt. Avec une moyenne de 54,27 km/h, la performance parait hors de portée, hormis pour une petite poignée de spécialistes invités à tenter leur chance.

Kwiatkowski déshabille Quintana
Si Tejay Van Garderen et Sylvain Chavanel se montrent menaçants au premier point de chronométrage intermédiaire, aucun d'entre eux ne parvient à s'approcher à moins d'une minute. Richie Porte apparait aussi comme un candidat crédible, mais bute lui aussi sur le temps de Thomas De Gendt. Michal Kwiatkowski, particulièrement en jambes, se situe dans la même zone (1'31'' de Martin), et récolte en fin d'étape les bénéfices de sa performance, puisqu'il déshabille Nairo Quintana du maillot blanc.

Froome à 12'' de Martin
En se lançant sur le parcours, Chris Froome se montre rapidement capable de défendre son Maillot Jaune, d'améliorer son avantage dans des proportions importantes (Valverde, Mollema, Ten Dam, Kreuziger et Contador, ses premiers poursuivants, perdent tous environ 2 minutes aujourd'hui), et même de défier le maître du chrono. Sur les deux premiers points de passage intermédiaires, Froome bat son rival allemand d'une seconde, puis de deux secondes. L'inquiétude est à son maximum chez le champion allemand, qui voit avec soulagement passer son dernier rival avec 12'' de retard. L'opération reste très fructueuse pour le leader des Sky, qui prendra le départ de la 12ème étape avec un avantage confortable de 3'25'' sur Alejandro Valverde, deuxième du général.





























ET CEUX QUI....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Jeu 11 Juil 2013 - 8:46





A VOS MARQUES,PRÊTS, SPRINTEZ....

Le Tour de France a quitté hier une abbaye au Mont-Saint-Michel. Il se dirige aujourd'hui vers un temple, celui du sprint, où les spécialistes ont l'habitude de se retrouver et de se défier en octobre à l'occasion de Paris-Tours, dernière classique de la saison cycliste. Cet été, ce n'est pas sur la célèbre avenue de Grammont que se jouera l'explication finale, mais les éléments sont tout de même réunis pour que la course s'achève sur un sprint massif. En venant de Fougères, les coureurs ne croiseront aucune ascension répertoriée au classement des grimpeurs. Et les équipes de sprinteurs montrent depuis le départ du Tour leur appétit à chaque fois que le terrain s'y prête. Si l'équipe Omega Pharma Quick Step s'est nettement mobilisée sur le contre-la-montre d'hier (Martin, Kwiatkowski et Chavanel dans les 7 premiers), Mark Cavendish n'est jamais aussi motivé qu'après un revers comme celui qu'il a dû encaisser à l'arrivée à Saint-Malo. Face à lui, les Allemands Greipel et Kittel seront ponctuels, avec la perspective d'une 5ème victoire allemande sur le Tour 2013. Du côté d'Orica-GreenEdge, la consigne de se préserver au maximum sur le contre-la-montre a été respectée par l'ensemble du groupe. Peut-être le signe que Matt Goss est prêt à surgir.

Une longue étape attend les coureurs aujourd'hui. Ils devront en effet parcourir 218 kilomètres entre Fougères en Ille-et-Vilaine et Tours, en Indre-et-Loire. Un tracé plus que tranquille, très peu vallonné qui devrait profiter aux spécialistes du sprint. En étant le seul à s'être offert deux étapes, Marcel Kittel (Argos-Shimano) a, avec son succès à Saint-Malo, relancé les ambitions de chacun. Sera-t-il capable de récidiver ou Mark Cavendish (Omega-Pharma), Peter Sagan (Cannondale) et André Greipel (Lotto-Belisol) arriveront-ils à gagner de nouveau ?

En plus de cette interrogation, dont la première réponse sera le sprint intermédiaire, au km 166, il est fort probable qu'une échappée soit "tolérée" par le peloton en début d'étape. Il s'agit d'une réelle journée de transition avant de voir les tracés se durcir en termes de difficultés, même si les deux prochains jours, jusqu'à Lyon, n'offrent pas les profils les plus compliqués à gérer. Il est très peu probable que la hiérarchie dans les différents classements soit bousculée. Sauf si Peter Sagan, actuel porteur du maillot vert, manque l'ensemble des sprints. Mais cela ne lui ressemble guère...


FOUGÈRES:



Au pied de son imposant château féodal édifié au XIe siècle, Fougères a de quoi séduire. Située en bordure d'une forêt de mille sept cents hectares, elle dispose d'un environnement remarquable et combine les avantages d'une ville moderne à une douceur de vivre très appréciée de ses habitants. Proche de Rennes et du littoral, la troisième ville d'Ille-et-Vilaine offre bien des trésors à découvrir. Labellisée Ville d'Art et d'Histoire, elle possède le beffroi le plus ancien de Bretagne, plusieurs édifices religieux, des rues et des sites pittoresques marqués par le passage d'écrivains célèbres comme Chateaubriand, Hugo ou Balzac. Si le château et son parcours scénographique font la fierté du territoire, Fougères est également ancrée dans le présent notamment sur le plan économique comme en témoigne l'implantation récente de BioAgroPolis, pôle à vocation européenne de recherche et d'innovation en sécurité sanitaire, nutrition et santé animale. Enfin, des équipements culturels et sportifs performants couplés à un tissu associatif dynamique permettent l'organisation de nombreux événements et animations.

1 fois ville-étape
21 000 habitants (Fougerais et Fougeraises)
Sous-préfecture d'Ille-et-Vilaine (35)
Spécialités: chaussures, verrerie, la galette-saucisse, la ramaougerie de pommé (à base de pommes cuites).
Économie: chaussures, prêt-à-porter de luxe, agro-alimentaire, ameublement, mécanique, verre, électronique, informatique et robotique, tourisme.
Personnalités : Juliette Drouet (muse de Victor Hugo), Honoré de Balzac (écrivain), Jean Guéhenno (académicien), Fabien Lemoine (footballeur)
Sport: Pays de Fougères Basket (N3), Badminton Club du pays de Fougères, Subaquatique Club Fougères (fosse de plongée à 50 mètres)
Festivals: les Flambées musicales (février), Jazz en Fougères (avril), Fête médiévale (juin), Festival Voix des Pays (juillet), Salon du pastel (août), Salon du Livre jeunesse (novembre)
Labels: ville d'art et d'histoire, ville fleurie (4), Cité d'Art de Bretagne.

TOURS:



Au cœur de la Touraine, ce superbe écrin où se nichent les châteaux de la Loire que l'on surnomme, depuis le XVe siècle, « le jardin de la France », Tours bénéficie d'une situation exceptionnelle. Elle offre à ses visiteurs le charme d'une cité dont la richesse de l'héritage rappelle le passé prestigieux. La cathédrale Saint-Gatien, le Palais des Archevêques, la Tour Charlemagne ou les maisons médiévales à colombages du quartier du Vieux-Tours comptent parmi les cent cinquante monuments classés répertoriés dans la ville. Tours fait également partie du Val de Loire qui s'étend le long du fleuve sur près de trois cents kilomètres et qui est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des paysages culturels. Ville où il fait bon vivre, Tours accueille chaque année plusieurs centaines de milliers de touristes et de nombreux étudiants étrangers. Situé à proximité du centre-ville, le Parc des Expositions qui accueille l'arrivée de cette douzième étape du Tour de France est un site économique important de la région. Tout au long de l'année, environ cent trente manifestations attirant plus de huit cent mille visiteurs s'y déroulent.

7 fois ville-étape
137 000 habitants (Tourangeaux, Tourangelles)
Préfecture d'Indre-et-Loire (37)
Signature : Capitale des Châteaux de la Loire
Spécialités : vins de Touraine, géline de Touraine, rillettes, rillons, andouillette au vouvray, nougat de Tours (gâteau aux fruits confits).
Économie : tourisme, centre hospitalier universitaire, industrie, base aérienne, Cosmétic Valley, compagnonnage.
Personnalités : Saint Martin, Grégoire de Tours, François Rabelais, René Descartes, Honoré de Balzac, Harry Roselmack (journaliste), Nadiya (chanteuse), Ben l'Oncle Soul (chanteur), Jérôme Touzalin (dramaturge),  Michel Audiard (orfèvre, sculpteur).
Sport : Tours volley-ball, Tours FC (football) Tours Joué basket, Enfants Neptunes de Tours (natation), Paris-Tours.
Festivals : Florilège Vocal (mai), Mauvais Genre (cinéma - avril), Fêtes Musicales en Touraine (juin), Rayons frais (arts et la ville - juillet), Tours sur Loire (guinguette l'été), A Tours de bulles (BD, septembre).
Labels : Patrimoine mondial de l'Unesco (Val de Loire), Cité de la gastronomie, ville d'art et d'histoire, ville fleurie (4), ville Internet (3@), Guidon d'or 2013.

LE PARCOURS:


LE PROFIL:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Annick le Sam 13 Juil 2013 - 19:19

Hello Woody, cheers 

Tu es tombé de ton vélo ?
On ne te voit plus, à moins que tu sois parti en vacances.






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 69266

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mar 16 Juil 2013 - 11:15

Annick a écrit:Hello Woody, cheers 

Tu es tombé de ton vélo ?
On ne te voit plus, à moins que tu sois parti en vacances.




:bonjour:  Rassure toi Annick....Je ne suis point tombé de vélo.....Juste un petit problème de santé....:malade: 
Et si j'étais parti en vacances, je te l'aurais signalé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 21 Juil 2013 - 8:37

LE "VOYAGE EXTRAORDINAIRE" DE FROOME.


A la veille de l'arrivée du Tour de France sur les Champs Elysées qui devrait le sacrer pour le première fois, le maillot jaune Christopher Froome a évoqué samedi en conférence de presse "un voyage extraordinaire" pour décrire sa trajectoire depuis son enfance au Kenya jusqu'à sa victoire dans la grande boucle.


Comment qualifiez-vous ce moment et à quel moment avez-vous compris que vous aviez gagné ?
Chris Froome: "J'ai eu une sensation bouleversante aujourd'hui vendredi, aux 2 kilomètres. Je me suis dit  'il reste cinq minutes à peu près, c'est plié. C'est difficile de continuer à  penser tactique, gestion des 2 derniers kilomètres. J'ai eu du mal à me  concentrer. C'est un voyage extraordinaire entrepris pour arriver jusqu'ici. Il a  commencé par le VTT sur des petites pistes au Kenya. Maintenant, c'est le  maillot jaune du Tour de France, le plus grand événement du calendrier. C'est  difficile de l'exprimer avec des mots. Tous les jours, il y a eu quelque chose  de différent."

A quel moment avez-vous réalisé que vous pouviez gagner le Tour ?
Chris Froome: "En 2011, à la Vuelta. Jusque-là, c'était très difficile pour moi d'être  régulier. J'ai été capable d'assumer pour la première fois sur cette Vuelta et  je me suis dit que j'avais ma place parmi les coureurs du classement général. Maintenant que je suis installé, j'espère encore gagner.  J'ai 28 ans et la plupart des coureurs arrivent à leur meilleure  période au début de la trentaine. Aussi longtemps que j'aurai la motivation...J'ignore ce que l'avenir me réserve. Je suis arrivé dans le sport assez  tard, je n'en suis qu'à ma sixième année. J'ai des progrès à faire dans tous  les secteurs, en montagne, dans les chronos, dans les descentes. Personnellement, je pense que le Tour de France doit être le sommet de  notre calendrier. C'est la victoire la plus recherchée. J'aimerais revenir et essayer de gagner le Tour chaque année."

Quel a été votre pire moment sur le Tour ? Et le plus fort ?
Chris Froome: "Peut-être à l'Alpe d'Huez, quand je n'avais plus d'énergie du tout.  J'étais vidé, une sensation horrible que peuvent comprendre ceux qui pratiquent  un sport d'endurance. J'ai vu un panneau indiquant 5 kilomètres, en montée...  Heureusement, j'avais Richie Porte. Le plus fort, c'est l'attaque dans le Mont  Ventoux et la victoire. J'ai vécu un moment incroyable."

Est-ce difficile d'être le premier vainqueur du Tour après l'affaire  Armstrong ?
Chris Froome:  "Oui, mais ça se comprend par rapport à l'histoire du Tour. Tout coureur  portant le maillot jaune allait être très critiqué par les journalistes, et les  fans. Je l'accepte et je le comprends. Moi aussi, j'ai été déçu par le sport.  J'espère, par ma victoire, pouvoir aider à changer cette situation. Cela  prendra du temps mais on a la volonté de montrer que le sport a été transformé. Mon bonheur n'en a pas été diminué. C'est un obstacle que mes équipiers et  moi-même avons surmonté."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 21 Juil 2013 - 8:42

RIBLON SUPER-COMBATIF DU 100e


Le Français Christophe Riblon (AG2R) a été désigné super-combatif du Tour de France 2013, récompensant trois semaines d'attaques incessantes et une victoire de prestige à l'Alpe d'Huez.

Une nouvelle fois bien placé (12e) à l'issue de l'ultime étape de montagne, le tricolore n'a cessé de se montrer à l'offensive depuis le 29 juin dernier. Vainqueur de la double ascension de l'Alpe d'Huez, deuxième à Gap, courageux dans le Mont Ventoux et vers Ax-3-Domaines, Christophe Riblon a marqué la 100e édition de son puissant coup de pédale.

"J'ai vécu un Tour magique, j'ai pris un plaisir fou", lançait le baroudeur samedi soir, avant la dernière étape à Paris. "C'est mon meilleur Tour, il n'y a pas photo. C'est incroyable, je ne reviens pas moi-même de ma condition".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 21 Juil 2013 - 9:00

ILS SE SONT CASSES LES DENTS SUR FROOME


Nairo Quintana (2e), Joaquin Rodriguez (3e), Alberto Contador (4e) et Roman Kreuziger (5e) n’ont jamais semblé en mesure de prendre le dessus sur Christopher Froome, victorieux sans contestation du 100e Tour. Mais il ne s’agit pas d’un échec sauf bien sûr pour l’ancien double vainqueur qui visait ouvertement la consécration.

Les dauphins de Chris Froome n’ont pas démérité mais ils ont clairement évolué un ton en dessous du Britannique en ce mois de juillet. Les quatre poursuivants de l’Anglais au classement général final sont à leur place nonobstant leur talent et leur volonté de changer le fil d’une course jouée depuis longtemps.

Valverde malheureux, Evans dépassé.

Contador, Quintana, Kreuziger et Rodriguez peuvent se targuer d’avoir beaucoup tenté mais ils n’avaient tout simplement pas les jambes pour vraiment mettre en difficulté Froome, le désarçonner, lui enlever sa belle assurance de favori. Ils ont toutefois fait mieux que Cadel Evans, complètement largué sur cette édition, son coéquipier de BMC Tejay Van Garderen, décevant alors qu’il visait au moins le top 5, et à un degré moindre Alejandro Valverde, qui aurait sans doute pu faire mieux sans une malchance certaine (victime d’un incident mécanique puis d’une bordure fatale lors de l’étape de Saint-Amand Montrond, il a perdu toute chance de podium dès la deuxième semaine).

Contador trop juste dans les cols.

A tout seigneur, tout honneur. Alberto Contador (30 ans) a manqué son rendez-vous de la saison. L’objectif de l’Espagnol était d’enlever une quatrième Grande Boucle (après 2007 et 2009 et en tenant compte de son déclassement en 2010). Le Castillan a animé la course de sa fougue et de sa bravoure, cherchant à faire plier Froome sans se contenter du rang de dauphin, mais il a toujours coincé dans les cols et subi la loi du maître sur les chronos. A son actif toutefois, la minute reprise au maillot jaune lorsque son team Saxo-Tinkoff a « borduré » sur la route menant à Saint-Amand Montrond, et le feu –de paille- plein de panache dans la descente de Sarenne en compagnie de Roman Kreuziger.

Mauduit : "Contador s’en foutait de finir 2e"

« On est tombé sur un Chris Froome supérieur », a confié Philippe Mauduit, le directeur sportif des Saxo. « Il n’y avait que la première place qui nous intéressaient. On n’a jamais calculé pour les accessits. C’est cela qui compte. Quand vous avez un coureur qui a gagné six ou sept grand Tours, deuxième ou troisième, cela ne changera rien pour lui ». Contador, éjecté du podium la veille de l’arrivée, pourra-t-il doubler Froome (28 ans) dans un avenir proche ? Cela semble peu probable même s’il ne faut jurer de rien avec un tel champion.

Quintana futur lauréat.

Les autres membres du Big 5 n’ont pas connu la même déception. Pour son premier Tour, Nairo Quintana (23 ans) a enthousiasmé les spectateurs avec son petit gabarit, ses attaques tranchantes et sa facilité en haute montagne. Son magnifique succès d’aujourd’hui à Semnoz vient ponctuer trois belles semaines. Selon Eusebio Unzué, le Colombien était encore trop tendre pour gagner cette année et ce sera pareil l’été prochain. Mais « il est clairement candidat pour s’imposer dans deux ou trois ans », dixit le directeur sportif de Movistar. En attendant, le Sud-Américain a déjà fait mieux que Lucho Herrera et Fabio Parra (3e en 1988), les légendes des années 80.

Rodriguez encore placé.

Moins médiatisés que Contador et Quintana, Keuziger et Purito Rodriguez ont également marqué ce 100e Tour en se montrant souvent aux avant-postes. Le Tchèque (27 ans, 8e du Tour 2010, 5e du Giro 2011) a souvent roulé pour Contador, se privant peut-être de viser plus haut, tandis que le grimpeur espagnol (34 ans) a confirmé qu’il était souvent placé mais jamais gagnant dans les Grands Tours (7e du Tour en 2010, 4e puis 2e du Giro en 2011 et 2012, 3e de la Vuelta en 2009 et 2012).

Froome a encore attaqué pour dynamiter la 20ème étape.:


http://api.dmcloud.net/player/pubpage/505c818194a6f64ee5000a33/51eaa75a94a6f62ed6000002/67fb8b5c8d5a42adac290d00cd032953?wmode=direct&autoplay=1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 21 Juil 2013 - 9:59

UNZUE : "QUITANA, CANDIDAT POUR GAGNER LE TOUR UN JOUR."

Nairo Alexander Quintana (Movistar)

Eusebio Unzué, le manager de l’équipe Movistar, se réjouit tous les jours des performances réalisées par Nairo Alexander Quintana pour son premier Tour.
Eusebio Unzué est un homme disert et courtois. Le manager espagnol du Movistar Team a accepté de nous en dire davantage sur son grimpeur sud-américain, véritable révélation de la Grande Boucle tant par son classement prometteur -qui lui permet de rêver au podium- que pour son style ultra offensif reconnaissable entre tous. « Nairo peut attaquer à tout moment, c’est sa force », a confié Eusebio Unzué.

"Il va se servir de cette expérience"

« Son objectif cette année était de s’imprégner de la course. Le Tour de France est très différent de toutes les autres courses de la saison. Il va se servir de cette expérience dans le futur. C’est un coureur de grande qualité », a-t-il poursuivi. « Il a passé une semaine un peu compliqué parce que ça roulait à bloc tous les jours au début. Il a réussi à bien s’en sortir avant de faire un grand numéro sur le Mont Ventoux. Je suis très content de lui d’autant qu’il continue à très bien récupérer », ce qui est primordial sur une telle épreuve.

Comme Parra en 1988 ?

« Je ne pense pas qu’il puisse gagner le Tour cette année ni même l’an prochain », a précisé Unzué, l’œil malicieux, dans un français plutôt bon. « Mais il sera un candidat pour le futur, dans deux ou trois ans. Il faut qu’il apprenne au fur et à mesure à récupérer de ses efforts ».

Des propos corroborés par son adjoint, le directeur sportif José Luis Arrieta : « C’est bien pour l’équipe d’avoir encore un objectif pour le classement final », a-t-il dit. « On doit emmener Quintana au plus haut pour le classement général ». Le principal intéressé, lui, reste prudent : « Pour l’instant, je réalise un bon Tour, mais il est évident qu’une victoire d’étape ou un podium à Paris serait formidable pour moi », a conclu le petit Colombien qui pourrait bien succéder à Fabio Parra, 3e du Tour de France 1988.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 21 Juil 2013 - 10:02


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Annick le Dim 21 Juil 2013 - 10:17

Bon retour, Woody, prends soin de toi.:bouquet:

Ce soir l'arrivée sur les Champs Elysées, en nocturne.cheers






"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" (Victor Hugo)
avatar
Annick
Admin

Age : 72

Date d'inscription : 08/05/2008

Nombre de messages : 69266

Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 21 Juil 2013 - 14:37



Analyse de l'étape:

Le parcours :


Le profil :


VERSAILLES.



Aux portes de Paris, Versailles est une ville d'une inépuisable richesse culturelle. Du serment du Jeu de paume à la première Assemblée nationale en passant par le vote de la Déclaration des droits de l'homme, Versailles a abrité des réflexions, des écrits et des décisions d'une portée humaniste universelle. Son célèbre château classé au patrimoine mondial de l'UNESCO constitue l'une des plus belles réalisations de l'art français au XVIIe  siècle. L'ancien pavillon de chasse de Louis XIII fut transformé et agrandi par son fils Louis XIV qui y installa la cour et le gouvernement de la France en 1682. Chaque année, le nombre de ses visiteurs avoisine les sept millions. Versailles se présente par ailleurs comme l'une des villes les plus vertes d'Île-de-France et son patrimoine naturel fait l'objet d'une attention particulière. Partenaire de la ville et du château pour l'accueil de cette dernière étape, le département des Yvelines mène une politique très forte de développement des circulations douces avec notamment la création du réseau Véloroutes et Voies vertes et des aménagements cyclables répartis sur environ 750 km à travers son territoire.

16 fois ville-étape
90 000 habitants (Versaillais, Versaillaises)
Préfecture des Yvelines (78)
Slogan : La Ville Royale
Spécialités : Versaillais au chocolat (gâteau), Macaron de Marie-Antoinette
Économie : tourisme, administration.
Sport : Paris-Versailles pédestre
Personnalités : Louis XIV, Louis XV, Louis XVI, Marie-Antoinette, André Le Notre (paysagiste), Alexandre Millerand (président), Bruno Podalydes (acteur), Michel Gondry (réalisateur), Francis Perrin (acteur).
Festivals : Année Le Notre 2013, Mois Molière (juin)
Labels : patrimoine mondial de l'UNESCO, ville fleurie (3).


PARIS CHAMPS-ELYSEES.



Chaque année, l'avenue des Champs-Élysées devient le théâtre du dernier acte du Tour de France. Mais pour clore en apothéose cette 100e édition, c'est en soirée qu'a lieu le somptueux final de la Grande Boucle tandis que, pour la première fois, les coureurs feront le tour complet de l'Arc de Triomphe illuminé. Ce moment de fête qui va réunir les Parisiens et les nombreux touristes venus du monde entier est aussi l'occasion de célébrer le vélo, auquel, depuis 2001, Paris a su donner toute sa place. Aujourd'hui, avec l'essor de Vélib', le système de location de vélos lancé il y a six ans et désormais disponible dans trente communes de la petite couronne, le développement des pistes cyclables, la multiplication des doubles sens ouverts aux cyclistes et en attendant, dans un futur proche, l'arrivée des vélos électriques en libre-service, la ville offre à ses habitants et à ses visiteurs la possibilité de pédaler en partant à la découverte de ses mille visages. Des nouvelles berges de Seine au réaménagement de la Place de la République, le renouveau de Paris consacre l'avènement du mouvement pour tous, dans un esprit de partage et de liberté.

Ville-arrivée traditionnelle du Tour de France
38 arrivées sur les Champs-Élysées
2 200 000 habitants (Parisiens, Parisiennes)
Capitale de la France et chef-lieu de la Région Île-de-France
Commune-département et préfecture (75)
Spécialités : champignons
Devise : Fluctuat nec mergitur. La ville lumière.
Économie : tourisme, luxe, mode, gastronomie, tertiaire.
Personnalités : trop nombreuses pour être citées !
Festivals : Nuit Blanche, Salon de l'agriculture, Mondial de l'Auto, Fête de la musique, Foire Internationale d'Art Contemporain, Gay Pride, Fête des vendanges de Montmartre, Carnaval de Paris, etc.
Labels : les deux rives de la Seine sont inscrites au Patrimoine mondial de l'Unesco

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Dim 21 Juil 2013 - 14:55

Tour 2013 - étape 21: un show nocturne... qui n'a rien à offrir sportivement.

Versailles - Paris: 133,5 km. Pour Rodrigo Beenkens, il est regrettable qu’ASO n’ait pas programmé, en prime time, un contre-la-montre comme apothéose de cette 100e édition du Tour de France. A la place, nous aurons à nouveau droit à un critérium pour sprinters.

Au Tour, je n’utilise qu’une seule fois mon appareil photo: sur les Champs-Elysées. J’en parcours toujours une partie à pied, afin de profiter de l’ambiance magique qui règne sur cette merveilleuse avenue, pour une fois sans voiture, où des dizaines de milliers de spectateurs de tous pays attendent pendant des heures l’arrivée de leurs héros.

Cette année, ce sera encore plus spécial puisque, pour la première fois depuis que le Tour arrive sur les Champs-Elysées (1975), la dernière étape n’aura pas lieu l’après-midi mais en soirée. En soi, c’est une bonne idée, ne serait-ce que parce que cela nous permettra de voir de plus belles images de Paris, la Ville-Lumière. En prime time, cela amènera encore plus de téléspectateurs, pas tous des fans de cyclisme mais des gens qui ne voudront pas manquer le spectacle féérique offert par les Champs-Elysées, la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe, dont les coureurs effectueront pour la première fois un tour complet.

Il s’agira sans aucun doute de l’étape la plus regardée et il est dès lors dommage que, d’un point de vue sportif, elle ait si peu à offrir. Ces 60km qui mènent les coureurs aux Champs-Elysées sont complètement inutiles. Ce n’est que du show. Pendant trois semaines, je parle de sport de haut niveau, de culture, d’histoire, de gastronomie... Et puis là, pendant presque deux heures, je parle de presque rien, de coureurs qui se traînent dans la bonne humeur et sous des perruques ridicules.

Je pourrais tout aussi bien passer un CD car, selon la loi secrète du peloton, il est interdit d’attaquer avant l’entrée dans Paris. Imaginez qu’un groupe de fuyards prenne dix minutes d’avance et double le peloton sur les Champs-Elysées: le jury devrait mettre le peloton hors course et c’est un des échappés qui gagnerait le Tour. Evidemment, personne ne laisserait aller les choses aussi loin, tout comme les organisateurs ne prennent aucun risque lorsqu’il pleut : ce jour-là, ils ne prennent pas les chronos. Imaginez un peu que le porteur du maillot jaune tombe à 5km de l’arrivée.

Mais tout cela porte préjudice à la valeur sportive de cette étape et c’est pourquoi je regrette qu’ASO n’ait pas programmé un contre-la-montre, comme lors du Tour légendaire de 1989, lorsque Greg LeMond & Cie étaient partis, comme cette année, du Château de Versailles. Cela aurait tout de même constitué une apothéose pour cette édition-anniversaire mais les pontes d’ASO préfèrent tourner en voiture sur les Champs-Elysées et saluer le public à la manière du pape dans sa papamobile. Nous aurons donc à nouveau droit à un critérium pour sprinters avec, vraisemblablement, une victoire de Mark Cavendish qui, au cours des quatre dernières éditions, a réduit ses rivaux au rang de statues.

Si pour la télévision, cette étape nocturne constitue une aubaine, elle est beaucoup plus embêtante pour mes confrères de la presse écrite, qui doivent boucler leur édition avant la deadline. Ils feront donc les interviews et écriront leurs papiers de conclusion avant la course mais imaginez un seul instant qu’un imprévu se présente… Leur tâche sera alors bien plus difficile encore.

Mais cela, la direction du Tour n’en a cure : l’époque où, après les coureurs, les journalistes étaient les personnes les plus importantes de l’épreuve est révolue depuis longtemps. Nous sommes de plus en plus refoulés, on nous place derrière les VIP et même derrière la caravane publicitaire. Les déplacements, surtout, sont de plus en plus difficiles. Surtout le dernier (plusieurs centaines de kilomètres), vers Paris. Mais cela vaut pour les coureurs aussi. Le pari étant d’arriver à l’hôtel avant la fermeture du restaurant...

Trois semaines de tour, c’est une combinaison de tension et d’attention. On est toujours sous pression et il faut rester concentré. C’est très dur mentalement – surtout lorsqu’on sort d’une Coupe du Monde ou d’un Championnat d’Europe de foot – mais j’arrive toujours, dès la fin d’une étape, à me focaliser sur la suivante et à limiter la période de décompression après le Tour. Au cours des jours qui suivent, je m’occupe d’un tas de choses afin de ne pas retomber comme un soufflé. Et je ne pars en vacances que le vendredi. Pas en France ou en Italie mais plus loin. Cette année, ce sera les Etats-Unis, histoire de trancher net. Sans quoi je continuerais à penser au Tour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Invité le Mer 24 Juil 2013 - 9:16

Tour-2013 : le bilan des 22 équipes.

Après le 100e Tour de France. Le bilan des 22 équipes qui ont réalisé le film de la course.

Les Sky devaient tout bouffer au cours de ces trois semaines. Ils ont gagné le Tour bien sûr mais ne terminent qu’à la neuvième place du classement par équipes (établi sur les temps additionnés de trois premiers coureurs à chaque étape). Petit retour filmé sur le bilan des 22 formations, de la 100e édition entre la baie de Porto-Vecchio et les Champs Elysées.

1. Team Saxo Tinkoff/«La piel que habito». Alberto Contado a couru dans la peau de Contador, et surtout après le grand Contador pendant trois semaines. Il était prêt dans sa tête, mais pas à la hauteur pour s’opposer, sur la route, au Britannique. Une victoire au classement par équipes mais pas d’étapes et deux places seulement sur les podiums… Le compte n’y est pas tout à fait.

2. AG2R la Mondiale/«En chair et en os». De l’envie, du talent, de la moelle. Une victoire d’étape, un Top 15 pour oublier un Top 10 envolé, des échappées chaque jour. Un Tour de lumière.

3. Radioshack Leopard/«Le labyrinthe des passions». Andy n’est plus Andy, Klody plus tout à fait Klöden, Gallopin encore trop… galopin, mais ce drôle d’ensemble, dans la roue de l’inusable vétéran Jens Voigt, est resté dans le jeu tout le Tour à l’image du Belge Bakelants enfin à la hauteur.

4. Movistar Team/«Matador». Il va en estoquer quelques le petit Nairo dans les années à venir. Après la condamnation de Valverde en Berry, il a tenu bon le rang des Movistar jusqu’à Paris. La totale pour le Colombien, six podiums et trois victoires d’étapes pour l’équipe (2 pour Rui Costa qui ne tire jamais sur les poteaux).

5. Belkin/«La mauvaise éducation». Les anciens Rabobank devenus Belkin terminent sur un sentiment mitigé après les rêves de podium de Mollema et Ten Dam, peut-être punis pour avoir trop roulé sur la route de Saint-Amand quand Valverde était cloué au sol.

6. Katusha Team/«L’aile ou la cuisse». «Purito» avait le choix. Un podium ou une étape, il a choisi la première, peut-être par obligation, il n’est apparu sous son meilleur jour que sur la fin.

7. Euskaltel-Euskadi/«Fantomas contre Scotland Yard». Jamais totalement largués mais jamais à la hauteur de leur meilleure réputation.

8. Omega Pharma Quick Step/«La bande à papa». Venus de tous les pays mais unis par un formidable esprit de famille. Quatre étapes au total, même Chavanel n’a pas regretté son score personnel face à un tel bilan. Papa Lefevere était ravi.

9. Sky Procycling./ «Tout sur ma mère». L’hommage de Chris Froome à sa mère disparue en juin 2008 a ému Paris et le monde. Jusqu’à preuve du contraire, les Sky n’ont pas volé leur deuxième sacre consécutif.

10. Cofidis Solution Credits. «Etreintes brisées». Taaramae, Navarro, Garcia, Coppel à terre dans le piège Corse, Didier Rous et ses hommes ont dû faire face à une situation d’urgence. L’entrée de Navarro dans le Top 10 au Grand Bornand est une vraie récompense.

11. Garmin Sharp/«Les amants passagers». Une étape pour Dan Martin dans les Pyrénées, des kilomètres devant pour les autres et la 10e place du prometteur Talansky à Paris.

12. BMC Racing team/«Dans les ténèbres». Tejay Van Garderen a failli leur sauver le Tour à l’Alpe, mais Christophe Riblon n’a pas voulu…

13. Team Europcar/«Qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça ?». Pas une seule fois dans le tiercé de l’étape, un Rolland à contre temps et un Voeckler contre le temps. Raté.

14. FDJ. fr/«Volver». Pinaut et Bouhanni vite écartés, il a fallu se débrouiller autrement. Jeannesson 3e, Geniez 4e, Bonnet 5e. À l’an prochain…

15. Sojasun/«Les Hussards». Simon, Lemoine, Marino très remuants, Vuillermoz parfait pour ses débuts.

16. Lampre Merida/«Comme un cheveu sur la soupe». Rien à croquer. Rien. Cunego est tombé très bas et Serpa n’est pas encore assez haut.

17. Vacansoleil-DCM/«Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça…». Du tempérament toujours mais pas de réussite. Des kilomètres de fuite et… deux petites troisièmes places en chemin. Avec, et c’est rare, un abandon sur les Champs-Elysées…

18. Astana Pro-Team/«Carambolages». Merci Fuglsang…

19. Orica-Greeedge/«Bus Palladium». D’entrée, le bus de l’équipe bloqué sous l’arche d’arrivée de Bastia. Ensuite, Gerrans, le chrono par équipes, Impey, que du bonheur avant les adieux de Stuart O’Grady sur les Champs Elysées.

20. Lotto-Belisol/«Le bon numéro». Vandenbroeck parti, tout pour Greipel. Un bouquet pour le Gorille et deux deuxièmes places/

21. Team Argos Shimano/«Les quatre fantastiques». Marcel Kittel n’est plus l ’adversaire de Mark Cavendish. Il est devenu son maître. Et chez Argos, quatre victoires d’étapes, c’est largement mieux qu’on espérait…

22. Cannondale/« Peter Pan». Sagan et rien d’autre. Une étape, huit podiums et un deuxième maillot vert.

Leurs gains :

L’équipe Sky a empoché plus de 525 690 euros sur le Tour de France. La part la plus importante de cette somme est représentée par le s 450 000 euros remis à Froome.

Le classement des prix:

1. Sky 525 690

2. Movistar 344 980

3. Saxo 205 780

4. Katusha 134 900

5. Omega Pharma 121 260

6. AG2R La Mondiale 102 910

7. Cannondale 79 110

8. RadioShack 63 210

9. Argos 52 910

10. Belkin 52 260

11. Vacansoleil 48 030

12. Garmin 45 930

13. Orica 44 670

14. Lotto 42 950

15. Europcar 40 170

16. Astana 26 540

17. Euskaltel 23 890

18. BMC 17 710

19. Sojasun 15 220

20. Cofidis 14 710

21. FDJ.fr 12 890

22. Lampre 11 180

Soit la modique somme de : 2 026 900€ affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: TOUR DE FRANCE 2013

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum